"L'amour est dans le pré" : "string", "bouche en cul-de-poule"... ces candidates écartées par la production

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'amour est dans le pré sera de retour à partir du lundi 30 août 2021 à 21h05. Lors de cette saison 16 de la télé-réalité phare de M6, 12 agriculteurs célibataires tenteront de trouver l'homme ou la femme de leurs rêves : Nathalie, Valentin, Jean-François... tous se sont frottés à l'exercice des portraits, diffusés en février 2021, et devront bientôt tenter de départager leurs prétendants. La première étape ? La distribution du courrier ! Mais avant de les laisser choisir parmi ces nombreuses missives, la production se permet de procéder à un premier tri comme l'a révélé Karine Le Marchand, la présentatrice du programme, dans une interview accordée à Télé 7 Jours lundi 16 août 2021. "Il y a des filles qui ne sont pas très intelligentes et qui ont des comptes très fournis sur les réseaux sociaux, avec des photos en string et la bouche en cul-de-poule", a-t-elle expliqué avant d'admettre : "Celles-ci sont écartées facilement".

La production de l'émission souhaite en effet éviter à tout prix de donner une chance à des personnes qui ne seraient pas sincères, et qui s'inscrivent dans le seul but de se faire connaître. Attention, Karine Le Marchand et son équipe savent toutefois faire la part des choses et ne stigmatisent personne : "Ce n’est pas parce qu’une fille est jolie, sexy et urbaine qu’elle n’est pas sincère. Dans un sens comme dans l’autre, il faut faire attention aux préjugés", a-t-elle tenu à préciser.

Pour aider les candidats à choisir les prétendants et prétendantes, la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles