"L'amoureuse de Simone", le joli livre pour enfants qui change des histoires tradis

On ne compte pas pour du beurre est la maison d'édition jeunesse inclusive cofondée par Elsa Kedadouche et Caroline Fournier. Leur idée ? Publier des histoires qui changent et ouvrent le champ des possibles. Prochainement, on y trouvera, Léo là-haut, de Mélody Kedadouche et Adam Rosier, qui raconte le quotidien d'un petit garçon atypique, ses hypersensibilités et sa grande imagination. Ou encore Je m'appelle Julie, de Caroline Fournier et Laurier The Fox, qui parle d'identité.

Et la maison d'édition a sorti en mars dernier L'amoureuse de Simone, dont Elsa Kedadouche a signé le texte et Amélie-Anne Calmo les illustrations. L'histoire d'une petite fille, Simone, amoureuse d'une autre petite fille, Makéda, qui raconte ce qu'elle ressent. Des moments de joie pure, de complicité incomparable, mais aussi de frustration et de chagrin, quand viennent les désaccords et les incompréhensions. Un "tonnerre qui gronde dans le ventre", une "flèche dans le coeur", une "magie" qui ne s'explique pas.

"Peut-être qu'être amoureuse, c'est comme voir des étoiles en plein jour ?", se demande Simone, la tête dans les nuages. Une chose est sûre, ces pages poétiques forment un joli ouvrage à mettre entre toutes les mains, et un récit fort d'une visibilisation nécessaire. Entretien avec son autrice.

Terrafemina : Pourquoi avoir voulu écrire cette histoire d'amour-là ?

Elsa Kedadouche : C'est un thème qui est fort dans ma vie, que je mets au centre – l'amour et les relations amoureuses. Pour moi, c'est universel, tout en étant vécu de façon si multiple et unique par chacun·e.

J'aime les filles, je suis lesbienne, et j'ai fait le constat qu'il y avait plein de personnages qui manquaient à la littérature jeunesse. En tout cas, s'il y en avait un qui m'avait manqué à moi, petite fille, c'était celui-là. Le fait de ne pas avoir pu rencontrer des personnages comme Simone et Makéda, de ne pas avoir pu lire d'histoires d'amour entre deux... Lire la suite sur le site Terrafemina

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles