La lampe de banquier : histoire d’un luminaire culte

C’est un objet que vous avez déjà forcément vu au moins une fois dans un film ou une série télévisée. Cette fameuse lampe à l’abat-jour vert émeraude dite « de banquier » apporte un charme intemporel et une certaine élégance à nos bureaux. Coup de projecteur sur ce classique de la décoration.Plus qu’un objet, c’est d’un véritable lieu commun que l’on va parler ici. Lorsque l’on regarde un film qui se passe dans une bibliothèque, que voit-on ? Des livres (bien entendu), de très longues tables (logique) ainsi que des lampes. Mais pas n’importe lesquelles. Généralement, dans les établissements anciens, dotés d’un cachet historique non négligeable, ces luminaires ont plus ou moins le même aspect. À savoir un pied en laiton assez massif et un abat-jour vert émeraude qui diffuse une lumière voilée permettant de travailler pendant plusieurs heures d’affilée sans s’esquinter la rétine. Véritables « classiques » de nos bibliothèques, ces lampes sont néanmoins plutôt à ranger du côté des établissements financiers puisqu’on les appelle plus communément « lampes de banquier ».L’origine de la lampe de banquierIl faut remonter au début du XXème siècle pour attester de l’origine de ce luminaire qui a révolutionné les intérieurs. Plus précisément, en 1909. C’est à cette époque que Harrison D. McFaddin, un ingénieur américain, a déposé une demande de brevet pour un nouveau design d’abat-jour. Sur le plan esthétique, l’idée était assez simple. Il s’agissait d’un pied en laiton (ou en plaqué de laiton) surmonté d’un abat-jour vert émeraude. Rapidement entrée en production, l’invention de Harrison D. McFaddin est devenue par la suite la « lampe de banquier » tant elle fut indissociable des financiers qui se l’arrachèrent dès la première moitié du XXème siècle.Esthétique et agréable Mais l’objet n’a pas séduit uniquement les traders de Wall Street. On l’a également vu comme un élément indissociable des universités et des bibliothèques américaines. Avec le temps, les modèles originaux sont devenus particulièrement recherchés par les collectionneurs qui se les disputent à des prix pouvant atteindre plusieurs centaines d’euros. Pas de panique cependant si vous souhaitez faire l’acquisition d’une lampe de banquier. Il est tout à fait possible de s’en procurer une sans craindre de se retrouver à découvert. Aujourd’hui, plusieurs marques (La Redoute, Sklum…) proposent des reproductions d’excellente qualité à des tarifs beaucoup plus doux.Alors bien sûr, une lampe de banquier trouvera surtout sa place sur un bureau auquel elle viendra conférer une note vintage. Mais elle saura également agrémenter une table de chevet pour un coin lecture cocooning. En outre, la lumière feutrée qu’elle diffuse s’accordera à merveille avec un salon décoré dans un style anglais, avec des fauteuils Club et des plaids à motifs écossais pour une ambiance rustique chic.Un design qui s’adapte Les puristes ne sauraient concevoir une lampe de banquier qui ne soit pas verte. Malgré tout, si vous êtes allergique à cette couleur, vous pouvez tout à fait vous procurer l’objet du désir dans d’autres coloris. Sur Instagram, où le succès de ce type de luminaire ne se dément pas, on peut le trouver avec un abat-jour bleu, rouge, blanc ou noir.Encore plus original, il est également possible de craquer pour un modèle dans un style Tiffany libellule en verre teinté. Avec ses notes art déco, vous serez directement transporté·e·s dans les Années Folles et votre intérieur aura le charme si particulier des appartements de l’entre-deux-guerres, semblables à ceux décrits dans les romans de Fitzgerald ou Hemingway. Que la lumière soit !