Lampes UV pour les manucures : elles endommageraient l’ADN

La nocivité des UVs a déjà été démontrée, pour la peau notamment. En revanche, les lampes UV commercialisées en grande surface, sans contre-indications, semblent sûres, malgré un rayonnement UV compris entre 340 et 395 nm et peu d’études sur le sujet (source 1).

« Mais à notre connaissance, personne n’a réellement étudié ces dispositifs et la façon dont ils affectent les cellules humaines aux niveaux moléculaire et cellulaire jusqu’à présent » souligne Ludmil Alexandrov, professeur de bio-ingénierie et de médecine cellulaire et moléculaire à l’UC San Diego et auteur correspondant de l’étude.

Selon l’étude publiée dans la revue Nature (source 2), les lampes UV pour faire durcir le vernis endommageraient et tueraient jusqu’à 20 à 30 % des cellules pour une exposition de 20 minutes seulement. Cette étude porte donc sur une irradiation in vitro de trois lignées cellulaires différentes : des kératinocytes de peau humaine adulte, des fibroblastes de prépuce humain et des fibroblastes embryonnaires de souris, afin d’évaluer les dommages à l’ADN et les effets mutagènes des rayonnements UV. Chaque type de peau a été irradiée plusieurs fois pour une durée de 0 à 20 minutes. La viabilité des cellules a été mesurée 2 jours après l’irradiation finale,...

Lire la suite