L'anesthésiste-réanimateur sauve deux vies en plein vol en moins de six mois

C’est ce que l’on appelle une présence providentielle. En l’espace de six mois, Vincent Liu-Bousquel a sauvé la vie de deux personnes sur des vols Air France. L’une était victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC), et l’autre, d’une crise cardiaque. Ces deux expériences inédites ont eu le mérite de faire le jour sur de sérieuses lacunes de la compagnie aérienne tricolore en matière d’organisation des secours à bord. Du moins, si l’on en croit le témoignage de cet anesthésiste-réanimateur niçois de 34 ans, récemment confié au Point et relayé par Air Journal.

Tout a commencé lors d’un vol Air France ralliant Paris à Bucarest l’hiver dernier. Le médecin se trouvait confortablement installé, quand une annonce cabine est soudainement venue perturber le vol. Un voyageur est en train de faire un AVC, explique l’équipage, faisant appel aux passagers pour savoir si l’un d’entre eux est médecin. Vincent Liu-Bousquel répond immédiatement à la demande et court auprès de la victime, avant de faire le lien avec le Samu local pour assurer la réception du patient à la descente de l'avion. De quoi pousser Air France a proposé au jeune anesthésiste de rejoindre les rangs de son programme “Community of Doctors on Board”, dont l’objectif est de répertorier les médecins à bord de chaque vol pour pouvoir les mobiliser très rapidement en cas de problème. Le Niçois accepte, heureux d’avoir sauvé une vie à 10.000 mètres d’altitude.

Six mois plus tard, le 26 août 2023, nouveau coup du sort. Alors que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite