L'ange des neiges, la position qui mène au septième ciel

L'ange des neiges, la position qui mène au septième ciel - Adobe Stock
L'ange des neiges, la position qui mène au septième ciel - Adobe Stock

En ces temps festifs, pourquoi ne pas célébrer la fin de l'année jusque dans votre lit ? La position de l'ange des neiges est idéale pour vous faire monter au septième ciel. Suivez le mode d'emploi.

Qui ne s'est pas allongé·e dans la neige en étendant ses bras et ses jambes pour marquer le sol immaculé, espérant dessiner les contours d'un ange ?

Ici, l'ange dont nous allons parler ferait fondre instantanément la glace tant il vous réserve de moments torrides. Ludique et originale, la position sexuelle de l'ange des neiges a tout pour vous conquérir.

Découvrez votre partenaire sous un angle nouveau

Si vous êtes un·e adepte à la fois du 69 et du missionnaire, la position de l'ange des neiges vous conviendra sans doute à merveille. Elle nécessite un peu d'entraînement et une bonne collaboration entre les deux partenaires, mais promet de beaux moments de plaisir partagé.

Le partenaire pénétré doit se placer allongé sur le dos, tandis que le partenaire pénétrant va venir au dessus, ses fesses se plaçant au niveau du bassin de la personne allongée et ses jambes lui entourant la taille. Il ou elle peut s'appuyer sur ses bras.

Le/la partenaire pénétré·e va alors placer ses jambes sur le dos de la personne qui le/la surplombe, ses pieds au niveau des épaules du pénétrant. Cela permet d'élever son bassin et de faciliter la pénétration tout en découvrant de nouvelles sensations sous un autre angle, et de stimuler les deux partenaires. N'hésitez pas à glisser un coussin sous vos hanches pour optimiser la pénétration.

C'est la personne allongée sur le dos qui "commande" l'ange des neiges, puisqu'elle peut contrôler le mouvement de son...

Lire la suite


À lire aussi

Quels prénoms de bébé vont cartonner en 2023 ?
Barbie, sirène, Willy Wonka : nos 10 films les plus attendus de 2023
Aux Etats-Unis, la vente de pilules abortives en pharmacie bientôt autorisée ?