L'anti-Thor : que vaut The Northman, le film viking avec Alexander Skarsgård ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Violent et onirique, « The Northman » deviendra, nous en sommes sûrs le film référence sur l’univers des vikings. On vous explique pourquoi.

À 38 ans, le réalisateur américain Robert Eggers s’est déjà fait remarquer par la critique grâce à son style sombre et radical. S’ils n’ont pas forcément fait l’unanimité auprès du public, sa fable horrifique « The Witch » (2015) et son thriller psychologique « The Lighthouse » (2019), films d’auteur plutôt confidentiels, ont eu le mérite de marquer les esprits et d’inscrire le metteur en scène dans la courte liste des cinéastes « qui comptent ». Plongée de 2h17 dans l’univers spectaculaire et fascinant des Vikings, « The Northman » (en salle le 11 mai), sa troisième œuvre, entre dans une autre dimension. Pour la produire, le réalisateur a disposé d’un budget de plus de 90 millions de dollars, et s’est ainsi retrouvé à tourner son premier blockbuster. Mais attention : nous ne sommes pas chez Marvel ! Certes, « The Northman » s’inspire de la mythologie nordique pour nourrir son récit, comme dans « Thor », mais la comparaison s’arrête là. Ici, l’humour n’a pas sa place, le sang coule à flots, l’inceste est omniprésent et les combats, violents et réalistes, finissent toujours par laisser derrière eux quelques macchabées.

 

L’idée du film est venue à Robert Eggers après un voyage en Islande, l'une des terres ancestrales des Vikings. Inspiré par ce décor de feu et de glace, le réalisateur s’est jeté à corps perdu dans la littérature nordique, jusqu’à se rappeler d’un conte écrit vers 1200...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles