Quand l'anxiété devient une vraie maladie

·1 min de lecture

Elle perturbe souvent notre sommeil, mais ses répercussions peuvent aussi nuire à notre cœur, notre tension, notre digestion... D’où l’importance d’une prise en charge adaptée.

« A chaque fois que mon mari tarde à rentrer du travail, je pense qu’il a eu un accident. Je panique, je me retiens pour ne pas appeler les hôpitaux. Lorsque mon fils sort le soir, je ne peux pas m’endormir tant qu’il n’est pas rentré. Et depuis l’épidémie de Covid, mon angoisse est devenue permanente... J’ai beau me raisonner, rien n’y fait, je m’inquiète pour tout, je dors mal, j’ai des palpitations... », raconte Armelle, 45 ans, qui a fini par consulter son médecin traitant, car son angoisse était devenue trop envahissante. Son cas est loin d’être exceptionnel, d’autant plus que la pandémie et les confinements successifs que nous avons vécus ont fait resurgir notre sentiment d’incertitude et nos appréhensions.

Des troubles qui empêchent de vivre normalement

Selon Santé publique France, un Français sur quatre se plaignait de troubles anxieux en début d’année, contre 13,5 % avant la crise sanitaire. Ce sont les troubles psychologiques les plus fréquents. Mais de quoi parle-t-on exactement ? Ressentir de l’anxiété avant un examen, une opération ou encore lorsque l’on risque de perdre son travail, il n’y a rien de plus normal. « On considère que les troubles anxieux s’installent quand l’anxiété empoisonne l’existence et empêche de vivre normalement », explique le Dr Dominique Servant, psychiatre, auteur de Se libérer de l’anxiété et des phobies en 100...

Lire la suite sur Femina.fr

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, mal dormir, et en plus ne pas le savoir, c’est extrêmement dangereux pour votre santé"

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles