L'anxiété est plus susceptible d'être transmise de mère en fille, selon une nouvelle étude

iStock/PeopleImages

La communauté médicale sait depuis un certain temps que l'anxiété grave est présente dans les familles, mais une étude suggère maintenant que les troubles anxieux se transmettent de mère en fille et que le fait d’avoir un père sans anxiété protège les fils contre le développement de cette condition psychique fréquente.

L’anxiété est définie par le Larousse comme un « trouble émotionnel se traduisant par un sentiment indéfinissable d'insécurité ». S’il est normal de la ressentir la veille d’un examen ou lorsque l’on se trouve face à un problème ponctuel, il arrive que ce sentiment prenne une importance injustifiée et handicapante s’il est présent de manière incontrôlable et chronique : on parle alors de troubles anxieux. Les troubles anxieux s’expriment de très nombreuses manières selon l’histoire familiale et personnelle du patient, mais aussi son hérédité. Dans ce domaine, une étude publiée par des chercheurs de l'Université Dalhousie suggère que les enfants qui sont du même sexe qu'un parent souffrant d'un trouble anxieux courent un plus grand risque d’en développer un. Ses résultats, publiés dans la revue JAMA Network Open, indiquent plus précisément que les enfants ayant un parent de même sexe souffrant d'un trouble anxieux étaient plus susceptibles d’en souffrir aussi par rapport aux enfants ayant un parent de sexe opposé souffrant de cette condition. Une conclusion qui suggère un rôle possible des facteurs environnementaux dans la transmission de cette condition des parents aux enfants.

Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs ont examiné le rôle de la nature par rapport à l'acquis dans le développement de l'anxiété, en examinant des données d'environ 400 enfants canadiens âgés d'environ 10 ans qui...

Lire la suite sur Femina.fr

VIDÉO - Angoisse, stress et anxiété, quelles différences ?

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles