L'armée de l'air britannique souffre d'un grave et dangereux manque d'avions

La longue descente aux enfers des forces militaires de Londres continue. Un rapport d’un comité du parlement britannique pour la Défense paru le 10 septembre dernier a affirmé que la Royal Air Force faisait face à une grave “pénurie d’avions de combat qui persistera même dans la décennie 2030”. Ce manque d’aéronef ne concerne pas seulement les avions de chasse mais aussi les appareils transporteurs de troupes et les engins de surveillance aérienne. Ce problème aurait été causé par une décision prise par le gouvernement britannique en 2021 qui avait pour but de réduire de manière significative sa flotte d'aéronefs militaires.

Toujours selon ce rapport, la flotte de la Royal Air Force n'offre plus qu'une capacité offensive ridicule, un nombre d’avions trop faible qui ne pourrait pas mener une guerre d’attrition moderne comme peut l’être le conflit russo-ukrainien. “Cette situation est inacceptable. Le ministère de la Défense et l’armée de l’air doivent examiner de toute urgence comment ils peuvent augmenter la masse aérienne de combat à court terme", peut-on encore lire dans le document. En effet, les chiffres du rapport montrent que Londres possède le plus petit nombre de chasseurs parmi les quatre grandes puissances militaires européennes, avec une flotte de 169 appareils composée de Typhoons et des aéronefs furtifs F-35.

L'Italie se trouve en troisième position avec 199 jets, tandis que l'Allemagne et la France possèdent chacune plus de 200 avions de combat. "Depuis la fin de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite