L’aromantisme ou comment ne pas ressentir de sentiment amoureux... Et ne jamais fêter la Saint-Valentin

Katia Rimbert
Journaliste

Qu’est-ce que c’est encore que ce nouveau mot que mon correcteur orthographique ne reconnaît pas ? C’est quelque chose qui ne date pas d’hier mais qui est très peu représenté dans les médias et la société en général. L’aromantisme, c’est le fait de ne ressentir aucune attirance romantique pour son ou sa partenaire. Autrement dit, pas de sentiment amoureux. #troptriste

(c) Getty Images

Les aromantiques (ou les “aro” pour les intimes) n’ont pas ces fameux papillons dans le ventre, ne sont jamais tombés amoureux et n’ont jamais connu de coup de foudre. Ils ne se posent pas non plus mille questions sur l’avenir d’une relation qui a commencé deux jours plus tôt, n’envoient pas 358 SMS à leur meilleur.e pote pour savoir quoi répondre à un sexto, ne font pas des scènes sur leur besoin de se sentir aimé, ne claquent pas 40 euros dans un bouquet de roses rouges avant de le dépiauter pour disposer les pétales par terre, n’envoient pas 42 emojis cœur par jour à leur crush, ne risquent pas de mettre le feu à leur appart de 10 mètres carrés en mettant des bougies partout… Bref, ils s’évitent pas mal de prises de tête et ils font des économies (LOL).

Mais ils passent aussi à côté de jolies choses, bien malgré eux. Et non, ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas trouvé LA bonne personne. Ils peuvent tout à fait être célibataires mais aussi être en couple. Cet état n’est pas voulu. Il s’apparente à une orientation sexuelle, dans le sens où on ne le choisit pas. On naît (est) comme ça. Que ça plaise ou non.

Savoir aimer
Dans un monde où tout tourne autour de l’amour (et où on bouffe du love et de la mièvrerie au cinoche comme dans les pubs à la télé), c’est un peu compliqué d’exister. Les aros ne courent pas les dates, ne cumulent pas les applis de rencontre sur leur téléphone et autant vous dire que pour la Saint-Valentin… Ils ont un budget zéro.

Et surtout, c’est très difficile pour eux de se faire comprendre puisqu’ils ne sont quasiment pas représentés. Au cinéma, à la télévision, ou simplement dans la société, ça vous parle à vous ? La réponse est très certainement non, sauf si vous vous reconnaissez dans cet article.

Je t’aime, moi non plus
Si on connaît l’asexualité – le fait de ne pas avoir de désir sexuel pour une personne – l’aromantisme y est souvent assimilé. Alors que ça n’a rien à voir. On vous arrête tout de suite ! Les aros ne sont ni des cœurs de pierre ni des robots. Ce ne sont pas non plus des gens dénués de tout sentiment ou incapables d’aimer.

Parce qu’il y a mille et une façons d’aimer, que ce soit dans une relation platonique ou non, avec des sentiments amoureux ou non. Le seul hic, c’est qu’il vaut mieux que son ou sa chéri.e soit au courant dès le départ. Sinon on risque vite de lui faire beaucoup de peine, surtout si cette personne est – elle – éperdument in love. Et qu’elle s’attend au combo fleurs/chocolats/bague à la Saint-Valentin.