L'arthrose d'une gorille traitée pour la première fois avec des cellules souches

Liesel, une gorille âgée hébergée dans un zoo hongrois, a reçu des cellules souches afin de soigner son arthrose. Les chercheurs espèrent maintenant observer une "nette amélioration" de sa mobilité.

Liesel, une femelle gorille hébergée au zoo de Budapest (Hongrie) souffre, comme beaucoup d'animaux, dont les humains, d'arthrose. Des chercheurs de l'Université de Sheffield (Royaume-Uni) ont décidé de tout faire pour la soulager. Elle est ainsi devenue la première de son espèce à bénéficier d'une thérapie par cellules souches.

Soulager sa hanche et son genou

L'arthrose est une maladie articulaire bien connue, qui conduit notamment à la destruction du cartilage de manière irréversible. "Elle se manifeste par des douleurs et des raideurs, et parfois par une inflammation et/ou à une accumulation de liquide dans la cavité articulaire (épanchements)", explique l'Inserm dans un dossier. Elle peut conduire à une véritable perte de mobilité.

Liesel, la matriarche du zoo, peine parfois à marcher sur sa jambe gauche. Un problème pris au sérieux par une équipe internationale, dirigée par Endre Sós, vétérinaire en chef et directeur général par intérim du zoo de Budapest, et le professeur Mark Wilkinson, chirurgien orthopédiste et expert international dans le traitement de l'arthrite humaine à l'Université de Sheffield.

Ils ont d'abord réalisé une évaluation complète de l'état des articulations de la gorille, pour ensuite utiliser des cellules souches mésenchymateuses afin de traiter son arthrose au niveau de sa hanche et de son genou gauche. Ces cellules "sont des cellules pluripotentes isolées à partir de la moelle osseuse. Elles ont la capacité de se différencier en tissu osseux, cartilagineux, musculaire, adipeux et en fibroblastes", expliquaient en 2014 trois chercheurs dans les Annales françaises d'anesthésie et de réanimation. L'objectif est donc de voir les cellules souches mésenchymateuses régénérer le cartilage endommagé.

Lire aussiArthrose : une piste de traitement prometteuse, permettant au cartilage de se régénérer

Dans ce cas, les cellules mésenchymateuses provenaient d'un morceau de tissu adipeux prélevé sur une jeune femelle gorille, N'yaounda, alors qu'elle su[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi