L'aspirine pourrait augmenter le risque d'insuffisance cardiaque

·1 min de lecture

Quand on présente des facteurs de risques de développer un jour un trouble cardiaque, quels sont les médicaments que nous devrions éviter ? Une récente étude menée en Allemagne publie une observation dans la revue ESC Heart Failure : selon ces chercheurs, la prise d'aspirine pourrait faire partie des facteurs aggravants.

Il ne s'agit pour l'heure que d'un premier constat. L'étude a porté sur 30 827 personnes qui vivaient soit aux Etats-Unis, soit en Europe occidentale, et qui avaient 40 ans au minimum. Ils ont été observés durant plusieurs années du point de vue cardiaque, car ils avaient tous une pathologie qui les rendait "à risque". Soit ils souffraient d'obésité, soit ils fumaient, soient ils avaient déjà une maladie cardiovasculaire, des antécédents, des troubles du cholestérol, du diabète ou encore de l'hypertension.

L'aspirine à utiliser avec précaution

Au départ de l'étude, ils ont été divisés en deux groupes : ceux qui se soignaient avec de l'aspirine, et ceux qui n'en consommaient pas. L'étude ne révèle pas à quelle fréquence ils en prenaient. Dans ce groupe, ils étaient 7 698. Après plus de 5 ans, 1 330 personnes souffraient d'insuffisance cardiaque, sans que cela ne leur soit forcément fatal.

Après avoir écarté les autres facteurs, les scientifiques ont observé que lorsqu'on a les maladies citées plus haut, l'aspirine pouvait faire croître le risque de soucis cardiaques de 26%. Les médecins ne peuvent pas affirmer à 100% que (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Pass sanitaire désactivé sans la 3e dose : quel délai ?
Covid : à l'école primaire, tous les enfants de la classe doivent se faire tester si un enfant est positif
DIRECT - Covid-19 en France ce 25 novembre : que retenir des annonces d'Olivier Véran ?
3e dose vaccin Covid à 5 mois dès 18 ans : la HAS donne son feu vert
Votre Sante BFM Paris : "Movember", zoom sur les maladies masculines

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles