L'astuce infaillible et anti-gaspi pour conserver des gousses d’ail

Quels sont les bienfaits de l’ail ?

L’ail est un condiment dont on connaît aujourd’hui les nombreuses vertus, notamment en raison de son principe actif : l’allicine. Ainsi, l’ail est un puissant antiviral, mais il est aussi antibiotique, antiseptique, anti-inflammatoire, antiallergique et antioxydant. On l’utilise aussi pour ses propriétés anti-cholestérol et en tant que protecteur cardiaque : il agit sur les artères coronaires et prévient ainsi les angors et l’hypertension artérielle.

Mais ce n’est pas tout ! L’ail pourrait participer à prévenir l’apparition de plusieurs cancers digestifs et il lutterait contre les parasites intestinaux. Enfin, il contient naturellement un composé probiotique qui aide au bon fonctionnement du microbiote intestinal.

Pour profiter pleinement de ses bienfaits, on peut l’utiliser en cuisine, écrasé ou haché (émincé), mais on peut aussi préparer de l’ail confit lacto-fermenté qui s’intégrera facilement à toutes vos recettes de cuisine.

Combien de temps peut-on conserver de l’ail épluché ?

En règle générale, l’ail se conserve très bien. Vous pouvez ainsi le garder pendant environ 8 mois si le bulbe est entier et si vous le placez dans un endroit sec, aéré (dans un panier ou un filet laissant circuler l’air) et à l’abri de la lumière. Par ailleurs, gardez-le à température ambiante (une température d’environ 15 °C conviendra parfaitement). Si vous séparez les gousses du reste du bulbe, la conservation ne sera plus que d’une semaine environ. Sachez également que plus l’ail est frais (s’il est ferme et sa peau très sèche), plus il se conserve longtemps.

Quoi qu’il en soit, évitez de le mettre au réfrigérateur. En effet, le réfrigérateur risque de l’humidifier et ainsi de favoriser son flétrissement. Toutefois, si vous l’avez déjà épluché et coupé, c’est en le plaçant au réfrigérateur et dans un récipient hermétique qu’il pourra encore se conserver quelque temps. Mais consommez-le tout de même assez rapidement, car dans ces conditions sa conservation

(...) Cliquez ici pour voir la suite