L'astuce infaillible pour empêcher le miel de cristalliser

Pourquoi dit-on que le miel cristallise ?

Pour comprendre pourquoi le miel peut durcir et cristalliser, il faut commencer par rappeler sa composition. C’est simple : le miel se compose d’eau et de différents types de sucres (glucose, fructose et saccharose). Et la répartition de ces différents ingrédients va dépendre de l’origine florale du miel. Certains contiennent plus d’eau. D’autres plus de fructose… Plusieurs éléments peuvent expliquer le phénomène de cristallisation du miel. D’abord, plus un miel vieillit, plus sa teneur en eau va diminuer, un processus inéluctable qui va conduire à son durcissement. Ensuite, certains sucres comme le glucose vont cristalliser également plus rapidement que d’autres. Le miel de colza qui renferme près de 40 % de glucose va ainsi durcir plus facilement que le miel d’acacia qui n’en contient que 27 % environ. Mais de nombreux autres paramètres peuvent aussi expliquer une cristallisation plus ou moins rapide du miel : la température extérieure, le taux d’impuretés (pollen, cire)… Dans tous les cas, la cristallisation n’est absolument pas corrélée à la qualité du miel.

⋙ Miel : comment le choisir ?

Comment empêcher un miel de cristalliser ?

Bien qu’un miel cristallisé ne soit absolument pas détérioré, il s’avère souvent plus difficile à consommer qu’un miel liquide. Pour ne pas être confronté à ce type de désagrément, prenez soin de choisir un miel riche en fructose et non en glucose. Pour rappel, le fructose confère au miel son pouvoir sucrant. Autrement dit plus un miel est sucré, moins il aura de chance de durcir. Outre le miel d’acacia, vous avez le choix entre le miel d’eucalyptus, de châtaignier, de sapin ou encore de pommier. Évitez en revanche les miels de tilleul ou de tournesol. Mais si malgré ces précautions votre miel a cristallisé, vous pouvez le liquéfier en le réchauffant tout doucement au bain-marie. C’est la méthode la plus efficace pour redonner au miel une consistance plus souple sans pour autant dénaturer ses qualités

(...) Cliquez ici pour voir la suite