L'astuce infaillible pour nettoyer son gaufrier en quelques minutes

·2 min de lecture

Au petit déjeuner, déjeuner, goûter et pourquoi pas même au dîner : on adore les gaufres ! Salées comme sucrées, elles sont toujours la garantie de passer peu de temps en cuisine pour un résultat gustatif très satisfaisant. Mais il y a un hic. Une fois qu'on a fini de déguster ses gaufres, reste à nettoyer l'appareil dans lequel on les a cuites. Tous les adeptes savent exactement à quel point cet exercice peut s'avérer contraignant. Heureusement, il existe une méthode pour se simplifier la tâche. On vous dit tout !

Il n'y a pas de formule magique dans le nettoyage. Le maître mot pour y arriver vite et bien à chaque fois, c'est l'entretien. Aussi, pour bien nettoyer son gaufrier sans y passer la journée, il faut en prendre soin. Pour cela faire, pensez à le rafraîchir après chaque utilisation. Une fois l'appareil débranché et refroidi, ne vous précipitez pas pour le ranger dans un coin en faisant mine de ne pas voir les résidus au fond. Prenez 10 minutes pour enlever le gras, les miettes et la pâte qui a débordé sur les côtés. Cela évitera que tout s'incruste dans les interstices, rendant le nettoyage contraignant alors qu'il n'a pas à l'être. Épongez le restant d'huile avec du papier absorbant et chassez les miettes avec une petite brosse douce ou un essuie-tout. Passez ensuite un coup d'éponge humide (voire savonneuse) sur les plaques et le pourtour de votre gaufrier pour vérifier que rien ne colle sans abîmer le revêtement des plaques. Ne renversez jamais de l'eau ni du liquide vaisselle à même le gaufrier et ne le lavez pas non plus, au risque de le tuer une bonne fois pour toute. Une fois nettoyé à l'éponge, séchez tout avec un torchon propre et rangez votre appareil en vue d'une prochaine utilisation. À noter que tout ceci est encore plus facile si les plaques sont amovibles et que vous pouvez les laver directement dans l'évier de la cuisine.

Si nous arrivons après la tempête et que votre gaufrier a déjà vécu plusieurs guerres, pas de panique : on a la solution. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite