LATE : causes, symptômes, évolution et traitement de cette encéphalopathie liée à l’âge

IStock/SIphotography

L’encéphalopathie à prédominance limbique TDP-43 liée à l’âge — ou LATE — est une maladie neurodégénérative nouvellement décrite par une équipe de chercheurs américains. Cette découverte pourrait remettre en cause le diagnostic d’une partie des patients Alzheimer dont les symptômes ressemblent beaucoup à cette forme apparentée d’encéphalopathie liée à l’âge. Comment se différencie-t-elle de la maladie d’Alzheimer ? Bénéficie-t-elle d’un traitement efficace ?

Publiée le 30 avril 2019 dans le journal de neurologie « Brain », une étude a mis en lumière une nouvelle forme de pathologie neurocognitive liée à la protéine TDP-43. Découverte par un collège d’experts emmené par le professeur Peter Nelson au sein de l’université américaine du Kentucky, cette nouvelle maladie a été baptisée « Limbic-predominant age-related TDP-43 encephalopathy » ou « Encéphalopathie à prédominance limbique TDP-43 liée à l’âge » en version française. Selon la communauté scientifique internationale, il s’agirait là de l’une des découvertes relatives aux maladies dégénératives les plus marquantes de ces dernières décennies. Selon les chercheurs à l’origine de cette description, la LATE afficherait une prévalence bien supérieure aux Dégénérescences fronto-temporales (DFT), c’est-à-dire aux maladies apparentées à la maladie d’Alzheimer. Autrement dit, de nombreux patients diagnostiqués Alzheimer pourraient en fait souffrir de l’encéphalopathie à prédominance limbique TDP-43 liée à l’âge.

Cette nouvelle entité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite