Laura Smet : Nathalie Baye se confie sur la dépression de sa fille

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
©Shootpix/ABACA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ce dimanche 31 juillet, Nathalie Baye a fait de rares confidences sur la dépression de Laura Smet.

En 2007, alors âgée de 24 ans, Laura Smet fait face à l’une des périodes les plus sombres de sa vie. En effet, à cette époque, la jeune femme souffre de dépression et se réfugie dans l’alcool et la drogue. Ses problèmes de santé l’empêchent d’assurer sa carrière d’actrice. Elle finit par être internée dans un hôpital psychiatrique. Une épreuve qu’elle a finalement réussi à surmonter avec le temps et dont elle parle très peu. En mars 2019, c’est Nathalie Baye, sa mère, qui avait évoqué la maladie de cette dernière dans les colonnes du « Parisien ». Ce dimanche 31 juillet, elle est revenue une nouvelle fois sur ce moment de leur vie lors d’un long entretien avec le « Journal du Dimanche » : « Il y a eu des épreuves, mais Laura les a surmontées. La sortie de l’adolescence a été difficile. Mais si l’on ne veut pas de ces moments-là, alors il ne faut pas avoir d’enfants », a-t-elle expliqué. Avant de poursuivre : « Laura est aujourd’hui heureuse et structurée. Les mauvais souvenirs de l’adolescence sont oubliés. Le plus beau cadeau que l’on puisse faire à un enfant est la confiance : je n’ai jamais douté d’elle. »

Lire aussi >> Couple de légende : Johnny Hallyday et Nathalie Baye, leur parenthèse heureuse

« Il était malheureux »

Durant l’interview, Nathalie Baye est aussi revenue sur la fin de vie de Johnny Hallyday : « Dans les dernières années, il était extrêmement malheureux dans sa vie. Il...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles