Laurence Boccolini : elle se confie sur les "abus" et "attitudes inacceptables" qu'elle a endurés à ses débuts

Dimanche 2 février 2020, Laurence Boccolini s'est confiée dans un long post Instagram sur les "abus" et "attitudes inacceptables" qu'elle a subis lors de ses débuts à la radio, dans les studios de RFM Vélizy, dans les années 80.

Des débuts difficiles. Très active sur les réseaux sociaux, Laurence Boccolini partage beaucoup de choses avec ses fans qui la suivent chaque jour. Ce dimanche 2 février 2020, ce sont des confidences intimes sur ses débuts que la célèbre animatrice a décidé de rendre publiques. La gagnante de Mask Singer a d'abord commencé par se moquer de son look : "Une photo va faire votre dimanche!" s'est-elle exclamée en préambule, en parlant de celle qu'elle venait de poster sur Instagram. Sur celle-ci, l'ancienne animatrice du Maillon Faible a 20 ans et arbore "un brushing, un pull et un collier improbables commente-t-elle, mais les années 80 nous donnaient toutes les permissions même celle du mauvais goût !", ajoute-t-elle avec beaucoup d'autodérision.

En apparence rigolo, ce cliché a toutefois pour but de dévoiler une toute autre vérité liée à cette époque. Car, si la maman de Willow est aujourd'hui une actrice et animatrice reconnue, cela n'a pas toujours été le cas. En particulier lorsqu'elle a débuté au micro de RFM Velizy, où elle était la "première fille à l'antenne car on préférait les voix suaves des hommes.(...) Si vous étiez comme moi une dingue de radio il fallait se battre car les places étaient rares", confie-t-elle. Outre le fait d'appartenir à une équipe non-paritaire, ce qui était le lot de nombreux médias à cette époque, Laurence Boccolini dénonce également les bas salaires qui étaient proposés aux jeunes animateurs qui travaillaient de nuit, "il y en aurait des choses à raconter et à écrire sur ces années FM !" s'exclame-t-elle.

Âgée aujourd'hui de 56 ans, elle se rappelle : "J'animais de minuit à six heures du matin", "quasi gratuitement". Et d'ajouter : "Je revois les abus verbaux, les pressions, les attitudes totalement inappropriées et inacceptables de certains (à tous les niveaux )". Mais, fidèle à elle-même, elle a persévéré. Les internautes ont salué son courage (...)

Lire le suite sur Femme Actuelle

Ce contenu peut également vous intéresser :