Laurence Ferrari "abasourdie" par une information sur le port du masque pour les enfants

·2 min de lecture

À partir de quel âge faut-il porter un masque ? Depuis la rentrée de la Toussaint, le port du masque est obligatoire pour les enfants de plus de 6 ans. Une mesure qui inquiète de nombreux parents, mais que le docteur Jamil Rahmani juge insuffisante. Invité par Laurence Ferrari dans l’émission Punchline sur CNews, lundi 2 novembre 2020, le médecin a fait savoir que le port du masque était obligatoire dès l’âge de 2 ans dans certains pays. "On nous disait que les enfants n’étaient pas contaminants. Mais la plupart des études maintenant montrent que, malheureusement, les enfants sont aussi contaminants que les adultes. Par ailleurs, la Société américaine de pédiatrie recommande le port du masque à partir de 2 ans. En Corée du Sud, les enfants l’ont à partir de 2 ans et en Chine c’est 3 ans", a expliqué le chef du service d'anesthésie réanimation urgences à l'Institut hospitalier franco-britannique de Paris.

Imaginer des enfants aussi jeunes avec un masque sur le nez a laissé toute l’équipe de l’émission sous le choc. "2 ans, mon Dieu !", a réagi Laurence Ferrari, avant se dire "abasourdie". "Bientôt, on va le mettre à la maternité aussi, il n’y a plus de limite là !", s’est indigné le chroniqueur Karim Zeribi, qui officie également dans Balance ton post sur C8. "C’est George Orwell en fait", a poursuivi la journaliste et présentatrice du programme. Selon le chroniqueur Pierre Liscia, il serait tout simplement impossible de faire porter un masque à un enfant de 2 ans. "Pardonnez-moi, mais j’ai une petite fille qui a à peu peu près cet âge-là et je peux vous dire qu’il est impossible de lui faire porter quelque chose sur la tête quand elle n’en veut pas. Donc un masque a fortiori, ça me paraît très compliqué", a-t-il déclaré. C'est pourtant bel et bien le cas en Asie, comme l'a affirmé le docteur Jamil Rahmani. "En Asie, les enfants sont éduqués dès la petite enfance à mettre un masque."

À lire aussi : Elodie Gossuin partage sa technique pour faire porter un masque aux enfants (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite