Laurent-David Samama : "Kurt Cobain était en faveur des droits des gays et des femmes"

·1 min de lecture

Des tags "God is gay" ("Dieu est homo") sur les murs de la petite ville américaine d'Aberdeen. C'est la première trace de l'engagement laissé par Kurt Cobain, bien avant qu'il ne devienne une star mondiale des adolescents du début des années 1990 et le visage de la musique grunge. Le journaliste Laurent-David Samama rappelle l'engagement du chanteur de Nirvana, à l'occasion de son invitation dans l'émission d'Emilie Mazoyer Musique! pour présenter son livre intitulé Kurt.

>> Retrouvez Musique ! tous les jours de 20h à 22h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Dans cette fiction très documentée, l'auteur imagine le message vidéo qu'aurait pu laisser Kurt Cobain avant de se suicider, le 5 avril 1994. Mais c'est un engagement politique bien réel que raconte Laurent-David Samama. Selon lui, il naît dans la pensée du chanteur de Nirvana en opposition à son milieu d'origine.

"Il était fasciné par David Bowie, Kiss et Marc Bolan"

"Kurt Cobain y a eu une enfance difficile. Il a eu un rapport avec son père compliqué. Il a eu très tôt une interrogation sur le genre, sur ce qu'il était, sur qui il aimait et qui il n'aimait pas", explique le journaliste. "Il tagguait 'God is gay' sur les murs de sa ville natale, dans le nord-ouest des Etats-Unis." Un coin de l'Amérique "white trash" qui se prenait alors de plein fouet la crise économique et sociale.

Les interrogations et l'engagement égalitaire de Kurt Cobain naissent également grâce à ses icônes musicales. "Il était fas...


Lire la suite sur Europe1