Laurent Delahousse : cette addiction dont il a du mal à se débarrasser

Il est le visage incontournable du journal télévisé du week-end sur France 2. Si vous allumez votre téléviseur un samedi ou un dimanche à 20 heures, c'est Laurent Delahousse qui vous accueillera, encostumé, ses mèches blondes en bataille. Pour une rare fois, le journaliste a accepté de se livrer pour un portrait. Mardi 12 juillet 2022, il a donc répondu à quelques questions de Libération. Il s'y révèle anxieux, mais aussi terriblement timide. Animé par des valeurs de travail et d'honnêteté, il tient son journal avec rigueur, tout en regrettant "ce que fut le métier de journaliste", avant... Au cours de cet échange avec nos confrères, le présentateur révèle également que son quotidien est toujours hanté par une habitude dont il a bien du mal à se défaire : la cigarette. Un moteur dans sa journée, un catalyseur qu'il peine parfois à assumer.

"Il anime deux conférences de rédaction pour chaque JT, clope en écrivant ses lancements", écrit Libération. Déjà en 2017, Laurent Delahousse déclarait avoir du mal à arrêter de fumer. À l'époque, il recevait Michel Cymes sur son plateau à l'occasion du mois sans tabac. "Pourquoi est-il si difficile d'arrêter de fumer", demande-t-il au médecin. Ce dernier lui répond que la cigarette est une drogue, même si elle tait son nom. "Je veux arrêter de fumer. J'ai essayé le patch, la cigarette électronique, j'ai essayé l'hypnose. Ça n'a pas marché. Qu'est-ce qui a manqué chez moi ? La volonté", interroge le présentateur. Cinq ans après cet échange télévisé, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles