Laurent Gerra : itinéraire d’un enfant gourmand

En mars dernier, l’imitateur actuellement en tournée rouvrait Léon de Lyon, table emblématique de la gastronomie lyonnaise rachetée au chef Jean-Paul Lacombe. Une rêve pour cet amoureux des bonnes choses.

« Lorsqu’on a ouvert ici, j’avais plus le trac qu’avant de monter sur scène ! » confie-t-il avant de mordre dans sa tartine moutarde et os à moelle. « Ici », c’est Léon de Lyon, institution gastronomique de la capitale des Gaules, rachetée voilà quelques mois par Laurent Gerra, avec Julien Géliot et Fabien Chalard, associés et amis « gastronomistes » déjà bien connus du milieu de la restauration lyonnaise. Surprenant ? Pas franchement, venant de l’imitateur adoré des Français, qui n’a jamais caché son goût pour la bonne chère. D’ailleurs, la pochette du DVD de son spectacle « Sans modération » (tiens donc…) le représente affublé d’une étiquette de bouteille de vin sur le front, estampillée « Cuvée anniversaire » ! Alors racheter Léon de Lyon à Jean-Paul Lacombe, deux étoiles Michelin pendant trente ans et chef emblématique de cette brasserie, repaire de personnalités et théâtre du dîner du G7 en 2006, c’était presque un rêve de gosse pour celui qui avoue bien volontiers « faire ses tournées en fonction des restos ».

Il s’amuse, sent et goûte, se marre entre deux imitations de Gérard Depardieu ou Johnny Hallyday

A l’observer dans son Léon de Lyon, on croirait voir le petit Laurent des années 1970. Il s’amuse, sent et goûte, se marre entre deux imitations de Gérard Depardieu ou Johnny Hallyday, vieux copains de bombance en son temps. C’est justement tout gamin qu’il tomba dans la marmite, enivré par le fumet des recettes d’une arrière-grand-mère et d’une grand-mère « excellentes cuisinières ». « Petit, j’étais toujours en train de soulever les galetouses [NDLR : les gamelles] ! Ma maman était serveuse chez Georges Blanc, à Vonnas [Ain], et moi, j’étais copain avec son fils Frédéric. Alors on était toujours fourrés dans(...)


Lire la suite sur Paris Match