Laurent Gerra pousse un coup de gueule contre les stars confinées

Depuis le début du confinement, Instagram s’emballe. L’activité sur le réseau social n’a jamais été aussi intense. Chacun partage ses recettes minceur pour ne pas grossir pendant cette période de quarantaine, ses astuces pour se défouler sans sortir de chez soi ou encore sa nouvelle passion pour la couture ou le jardinage… Et du côté des stars, c’est sensiblement la même chose. Cristina Cordula continue de donner ses conseils avisés en matière de mode, Karine Ferri livre de rares confidences sur son couple avec Yoann Gourcuff tandis que Dany Boon a pour projet de réaliser un film sur le confinement… Et même les artistes qui n’étaient pas très actifs sur les réseaux sociaux s’y sont mis ! Pierre Palmade, qui s’est également laissé aller à de rares confidences sur sa situation amoureuse, s’amuse à publier des petits sketchs sur son compte Instagram. Côté humoristes, Florence Foresti partage des vidéos hilarantes de son confinement avec un être cher… son chien Albert !

“Il faut absolument s’exhiber, déballer sa vie”

Mais un humoriste, bien connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche, n’est pas d’accord avec cette pratique. Afficher sa vie de confiné sur Internet n’est pas vraiment dans les habitudes de Laurent Gerra. En effet, l’imitateur utilise Instagram en premier lieu comme une vitrine de son travail plutôt que de sa vie privée. À l’occasion de la rediffusion de son spectacle Sans modération, sur TF1 samedi 16 mai 2020, il a accepté de se confier auprès de nos confrères de Télé Star. Dans le numéro en kiosques le 11 mai, Laurent Gerra explique ne pas être sûr de vouloir monter un nouveau show sur le thème du confinement. “Ce n’est pas une démarche évidente tant le sujet est dramatique et anxiogène. Et puis le public aura peut-être envie d’entendre autre chose que ce que l’actualité lui a martelé pendant des mois”, indique-t-il. “Ce qu’on peut faire en revanche, c’est en rire par la bande, se moquer des artistes confinés par exemple…”, a-t-il déclaré avant de s’en

(...) Cliquez ici pour voir la suite