Laurent Ruquier : son anecdote hilarante sur la fois où il a pris du ...Viagra

·2 min de lecture

le 14 février 2021, sur France 2, Laurent Ruquier accueillait sur le plateau de l'émission Les enfants de la télé Bernard Le Coq et Anny Duperey, les deux acteurs de la série Une famille formidable. L’animateur des Grosses Têtes n'a pas pu s’empêcher de repasser une scène très connue de la mythique série : celle où Jacques décide de tester le Viagra… "Mais vous n’avez pas vraiment testé la fameuse pilule, Bernard ?" demande alors Laurent Ruquier à l’acteur. "Jamais de la vie ! " assure Bernard Le Coq. Laurent Ruquier répond alors à la surprise générale : "Moi je l’avais testée !" L’animateur de 57 ans raconte alors son anecdote plutôt hilarante : "Quand cette fameuse petite pilule bleue est sortie, on nous avait demandé, à certaines personnalités de l’époque, de tester ce cachet. Et moi, alors le problème, c’est que j’ai effectivement testé la petite pilule, mais je vous jure que c’est vrai… La personne que j’attendais n’est pas venue !" Au public riant aux larmes, il ajoute pour couronner le tout : "Je vous jure que c’est vrai ! " Ce sera la seule et dernière fois que l’animateur de France 2 succombera aux petites pilules bleues : "Mais je n’ai jamais retesté ça depuis", a-t-il précisé. L’histoire aura au moins fait son petit effet.

Une anecdote qui vient s’ajouter aux annales de l’émission. Laurent Ruquier a le chic pour faire vivre aux téléspectateurs et aux personnalités présentes sur le plateau, un moment convivial d'humeur et d'humour autour de l'actualité artistique, culturelle et télévisuelle, dans un savant mélange de nostalgie, d'actualité et de décryptages. Les personnalités du petit écran se retrouvent tous les dimanches à 18h05 sur le plateau des Enfants de la télé. Pendant la soirée, Laurent Ruquier se fait un plaisir de rediffuser leurs casseroles : entre la chute à moto d’Élodie Gossuin, l’interview sexy de Patrick Bruel ou encore les images de Christine Bravo seins nus, les téléspectateurs n’ont pas le temps de s’ennuyer.

À lire aussi : Laurent Ruquier (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite