Laurent Ruquier fête ses 56 ans : cette idée de cadeau saugrenue de son compagnon

·2 min de lecture

Heureusement pour son compagnon, Laurent Ruquier a de l’humour. Aux commandes de l’émission Les Grosses têtes sur RTL le vendredi 26 février 2021, l’animateur a dévoilé l’étrange présent qu’a eu envie de lui offrir son conjoint Benoît Petitjean pour son 56e anniversaire, célébré deux jours plus tôt. D’ordinaire discret sur sa vie privée, c’est au détour de sa traditionnelle rubrique sur les citations des personnalités qu’il s’est laissé aller à une confidence qui a fait rire ses chroniqueurs. Reprenant la phrase de Woody Allen : "Je me suis levé ce matin, mais comme l’univers est en expansion, j’ai mis plus de temps a retrouver ma robe de chambre", Laurent Ruquier a eu droit à quelques blagues sur cette réflexion jugée datée à cause de "la robe de chambre".

Ce à quoi, le producteur a répondu : "Ne croyez pas ça ! Pour tout vous dire, comme c'était mon anniversaire cette semaine, quelques amis ont demandé, 'Qu'est ce qu'on peut faire comme cadeau'… Et mon compagnon a répondu : 'une robe de chambre'". Amusé par cette anecdote, Christophe Beaugrand lui a lancé avec spontanéité : "Ah merde…" Hilare, le principal intéressé a poursuivi son histoire : "Quelqu'un a répondu : 'Et pourquoi pas une place dans un Ehpad aussi'". Essayant - tant bien que mal - de défendre l’idée de son compagnon loin de convaincre ses chroniqueurs, Laurent Ruquier a déclaré : "C'est quand même très agréable, plutôt que de se balader en slip… vous savez, il y a un âge où on aime bien être couvert ". Une idée de cadeau bien loin de faire l'unanimité...

En couple avec l’acteur depuis 2002, Laurent Ruquier n’en dévoile que très peu sur leur vie à deux. À de nombreuses reprises, il a refusé de poser pour des magazines avec son compagnon aperçu dans la série télévisée Clara Sheller ou encore dans les films Les petits mouchoirs et Dépressions et des potes. "On nous propose souvent de faire des unes de journaux. Je refuse toujours ! Non pas parce que nous sommes deux garçons, mais parce que je refuse d'exposer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite