Laurent Ruquier : sa question odieuse et choquante à Valérie Pécresse

Laurent Ruquier est connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. C’est aussi ce que ses fans apprécient chez lui. Il arrive pourtant que l’animateur d’On est pas couché dérape et choque le public. Le Gala du 21 novembre 2019 dévoile une anecdote concernant le chroniqueur et la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse. Elle revient sur les difficultés qu’elle a pu rencontrer au cours de son évolution professionnelle : être une femme et une maman dans le monde politique n’est pas toujours des plus facile. La mère de famille révèle par ailleurs que les camarades d’école de l’un de ses fils l’avait accusée d’avoir “couché pour devenir ministre”. Une situation difficile à vivre au quotidien pour celle qui fut surnommée “la blonde” par ses adversaires politiques. L’ancienne ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche fait de la lutte contre le sexisme une de ses priorités.

⋙ VIDÉO - Laurent Ruquier se moque ouvertement du caractère de Bernadette Chirac

C’est notamment pour cela qu’elle s’indigne en racontant une ancienne anecdote à propos de Laurent Ruquier. Un jour, lorsqu’elle était à l’antenne au côté de l’animateur de France 2, il lui a posé une question clairement indécente. “Et vous madame Pécresse, avec qui avez-vous couché pour en arriver là ?”, lui avait alors lancé Laurent Ruquier. La femme politique n’a pas hésité à le remettre à sa place, et lui faire comprendre que ses propos étaient grossiers. “Alors que je lui rétorquais que sa question était ‘macho beauf’, il m’a répondu qu’il poserait la même à mes camarades Copé, Baroin ou Bertrand. J’attends toujours !”, déclare-t-elle à nos confrères de Gala. Si ces propos peuvent choquer, les femmes qui exercent dans les milieux de pouvoir peuvent attester que le sexisme y règne en permanence. L’ex ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l'État témoigne également qu’on lui a refusé plusieurs postes car elle était enceinte. Une situation qui l’a même amenée à cacher sa troisième

(...) Cliquez ici pour voir la suite