Laurent Ruquier séparé de Benoît Petitjean : "J'ai changé il y a trois ans"

·2 min de lecture

C'est une mise au point que Laurent Ruquier avait envie de faire ! L'animateur de 58 ans a profité samedi 6 mars 2021 de son émission On est en direct sur France 2 pour faire savoir qu'il n'était plus en couple avec le comédien Benoît Petitjean, avec qui il s'était pacsé en 2012 et qu'il vivait une nouvelle histoire d'amour qui dure. "Ça fait trois ans maintenant, voilà", a-t-il lancé face aux interrogations de ses invités du soir Thierry Ardisson, Maïtena Biraben et Bérengère Krief. "Tiens, d'ailleurs, on peut en profiter ce soir. Parce que les journaux me marient toujours avec l'ex…", a-t-il continue. "Alors, le pauvre, il en a marre. Autant le dire : j'ai changé il y a trois ans". Une confidence rare, tant le présentateur des Grosses Têtes est discret sur sa vie privée. Malgré l'insistance de Thierry Ardisson, Laurent Ruquier n'a pas voulu donner plus de détails : "Thierry, vous savez tout de ma vie. Je n'ai pas besoin de vous raconter". Ainsi, les téléspectateurs n'ont pas eu droit au prénom du nouvel homme qui partage la vie de Laurent Ruquier. En revanche, ils ont pu apprendre qu'il était toujours en bons termes avec son ancien compagnon. En réponse à Thierry Ardisson qui, décidément d'humeur taquine, a essayé de lui faire dire du mal du comédien de théâtre en lançant "quel connard le précédent", Laurent Ruquier a rétorqué : "Pas du tout ! Il faut garder de bons rapports avec ses ex".

Mais si Laurent Ruquier joue les timides à la télévision, il lui arrive d'être plus bavard à la radio. Le vendredi 26 février 2021, il dévoilait ainsi dans Les Grosses Têtes sur RTL l’étrange présent que son nouveau compagnon avait voulu lui offrir pour son anniversaire : "Pour tout vous dire, comme c'était mon anniversaire cette semaine, quelques amis ont demandé, 'Qu'est ce qu'on peut faire comme cadeau'… Et mon compagnon a répondu : 'une robe de chambre'". Une anecdote qui avait bien fait rire les sociétaires de l'émission culte qu'il avait reprise en septembre 2014.

À lire aussi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite