Comment l'autrice Salomé Baudino a décortiqué le véritable "syndrome des cœurs brisés"

·1 min de lecture

À quoi ressembleraient nos histoires d'amour si un logiciel pouvait nous permettre de connaître la date exacte de la fin de nos idylles ? Cette question dystopique, déjà explorée par un épisode de la série Black Mirror, est le point de départ du premier roman de Salomé Baudino, Le syndrome des cœurs brisés, que la romancière présente dans Ça fait du bien. Les deux héros, Victor et Lola, vont être atteints par ce syndrome, dont elle rappelle qu'il existe bel et bien et qu'il peut être déclencher par un choc émotionnel positif comme négatif. Le nombre de personnes touchées serait en hausse en raison de la crise du Covid-19.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff de 11h à 12h30 sur Europe 1 en replay et en podcast ici

"C'est assez troublant, parce que jusqu'à récemment j'étais persuadée que le syndrome des cœurs brisés était un syndrome assez rare", explique Salomé Baudino. "En fait, j'ai découvert récemment que ce syndrome est assez fréquent et d'autant plus depuis l'apparition du coronavirus. Les cas se sont démultipliés." La romancière rappelle ainsi que des cardiologues ont lancé l'alerte au début du moins de février, "pour que les gens soient au courant de ce phénomène" qui connaît une hausse importante du nombre de cas.

Le cœur comme une amphore

Car cette maladie peut être assez grave. "Mais 90% des cœurs brisés s'en remettent", rassure Salomé Baudino, qui a fait des recherches sur le sujet pour écrire son roman. "Le syndrome des cœurs brisés a été découv...


Lire la suite sur Europe1