L'avortement va-t-il avantager les démocrates aux élections de mi-mandat ?

Les élections de mi-mandat ont lieu ce 8 novembre aux États-Unis. Et elles présentent de nombreux enjeux fondamentaux, comme la nécessité de défendre le droit à l'avortement après sa révocation par la Cour suprême. Droit défendu par les démocrates et inclus dans le scrutin du Kentucky, de la Californie, du Michigan. Or, l'inquiétude s'accroît alors les résultats du camp démocrate pourraient s'avérer "très mauvais", alerte le Guardian, avec une perte annoncée de 44 sièges à la Chambre et de cinq sièges au Sénat.

En outre, déplore ce reportage de TF1, si le sujet de la lutte pour le droit à l'IVG mobilisait fortement en juin dernier, son poids pourrait être "plus limité" désormais. La mobilisation féministe, mais également celle des démocrates qui ont fait de l'IVG un argument de campagne, serait donc retombée au fil des mois. Et ce malgré la médiatisation de figures fédératrices pro-avortement comme Alexandria Ocasio-Cortez, qui avait fait l'objet d'une arrestation pour avoir manifesté après la révocation de ce droit fondamental.

L'avortement va-t-il avantager les démocrates aux élections de mi-mandat ? La question se pose alors que les jeunes générations, potentiels soutiens, engagées dans la lutte pour les droits des femmes, ont le taux de participation "le plus bas de tous les groupes d'âge", en particulier lors des élections de mi-mandat, rappelle le Guardian.

"L'avortement a été un sujet majeur pour les démocrates, et cette stratégie a payé au...

Lire la suite


À lire aussi

Aux Etats-Unis, les femmes plus fortes que jamais aux élections de mi-mandat
Ces candidates viennent de marquer l'Histoire des élections américaines 2020
Une candidature LGBT dans chaque Etat ? Une grande première pour les élections américaines