L'ayurvéda, c'est pour moi ?

Cette pratique ancestrale prend sa source dans les textes sacrés de l’Inde ancienne. La médecine traditionnelle indienne, ou ayurvéda, vient du sanscrit "connaissance de la vie". Elle vise davantage la personne que les pathologies. Elle s’intéresse à notre façon de vivre, à nos habitudes alimentaires, notre constitution, notre environnement et cherche à prévenir les déséquilibres internes avant qu’ils ne dégénèrent en maladie. Selon cette discipline, chacun est constitué de cinq éléments : l’éther, l’air, le feu, l’eau et la terre. Ces éléments s’assemblent en différentes proportions et forment trois humeurs ou doshas : vata (éther + air, lié à l’énergie du mouvement), pitta (feu + eau, attaché à la digestion et et à la température du corps) et kapha (terre + eau, en rapport avec les os, les muscles et l’inertie). « L’ayurvéda ne diagnostique pas des maladies, elle observe quel dosha est déséquilibré, explique Falguni Vyas, consultante en ayurvéda au centre Tapovan (Paris) et co-auteur de Détox ayurvédique (éd. Hachette). Il faut alors créer les conditions favorables pour que le corps se soigne lui-même. » En France, l’ayurvéda n’est pas reconnue en tant que médecine. Les praticiens proposent donc essentiellement des soins de bien-être : massages, conseils en alimentation (via les plantes et les épices, notamment), en hygiène de vie, pratiques énergétiques...

Le stress, l’insomnie, les problèmes digestifs ou articulaires, certains troubles ORL ou la fatigue oculaire.

Les maladies (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles