Leïla Bekhti : « Jouer la femme de mon mari a été un vrai challenge ! »

Propos recueillis par Anne Michelet

Leïla Bekhti est l'héroïne de la série américaine « The Eddy », signée Damien Chazelle et diffusée sur Netflix. Une nouvelle étape dans la carrière déjà riche de cette actrice profondément humaine. Conversation chaleureuse avec une femme qui ne se prend pas au sérieux.

Comment avez-vous rejoint cette grande série dramatique et musicale ?
Leïla Bekhti - J'en avais entendu parler parce que Tahar Rahim, mon mari, avait accepté le rôle qui lui avait été proposé. J'étais contente pour lui. On se parle de nos projets, mais sans jamais chercher à s'y faire une place. Un an après, mon agent m'a appelée pour me dire que Damien Chazelle cherchait l'un des personnages principaux de la série pour jouer la femme de Tahar et qu'il voulait me voir. Je me rappelle avoir ri, car Damien ignorait que Tahar et moi étions mariés, il ne me connaissait pas du tout… Quand j'ai passé les essais, je n'ai pas eu la chance de le rencontrer, mais j'étais avec la directrice de casting, qui a été formidable. C'est toujours déstabilisant, on est censé s'imaginer le décor et faire naître une émotion alors qu'on est face à quelqu'un, à une table blanche, une bouteille d'eau et un gobelet en plastique. Bien sûr, j'avais envie de participer à cette aventure, mais je me dis toujours que personne ne prend la place de personne. J'essaie de donner le maximum et, si je n'ai pas le rôle, c'est que ça n'était pas écrit ainsi et je passe à autre chose. En sortant du casting, comme je manque de confiance en moi, je me souviens avoir dit à mes proches que j'avais été nulle. Et puis, au bout d'un mois, mon agent m'annonce que j'ai été prise dans la série ! J'étais très heureuse, car je n'attendais même plus cet appel, et la rencontre avec...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi