Le Covid-19 et le vaccin ont un impact sur les menstruations : "Depuis que j'ai été malade, mes règles, c'est n'importe quoi"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·5 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Getty Images
© Getty Images

On ne compte plus les différents effets qu'a pu avoir le Covid-19 sur la santé de celles et ceux qui ont souffert de la maladie. Certains sont toutefois plus connus que d'autres. Plusieurs personnes ont notamment pu noter un impact sur leurs cycles menstruels, que ce soit après avoir contracté le coronavirus, ou après avoir été vaccinées.

En avril 2020, au tout début de la pandémie qui touche le monde depuis plus d'un an, Laura a eu la mauvaise surprise de contracter le covid-19. "A l'époque, je ne m'y attendais pas du tout ! Le confinement venait de commencer, je sortais une fois par semaine pour faire les courses, et comme je vivais seule, je ne voyais absolument personne. Pourtant, un matin, je me suis réveillée avec une énorme fatigue, de la fièvre, des difficultés pour respirer." A l'époque, pas de test disponible pour savoir si elle a bien contracté le Coronavirus, mais son médecin traitant est formel : "Il m'a dit qu'avec ce genre de symptômes, il y avait 90% de chances pour que ce soit ça." La situation a duré deux semaines, avec une fatigue qui a continué bien au-delà. Rien de surprenant, a priori. Mais, plus d'un mois après avoir été malade, la jeune trentenaire a fait une constatation : ses règles n'étaient toujours pas arrivées.

"Je savais que je n'avais aucune chance d'être enceinte, puisque je n'avais pas eu de rapports depuis plusieurs mois. Au final, mes règles ont débarqué avec six longues semaines de retard, et ont duré trois semaines, un enfer !" Sur le coup, Laura a pensé qu'il s'agissait d'un "bug" de son organisme, et que la situation allait revenir à la normale rapidement. Mais un an plus tard, force est de constater que ce n'est pas le cas. "Mes règles, c'est n'importe quoi. Elles arrivent avec des semaines de retard, durent soit 24h soit trois semaines, j'ai du spotting régulièrement. Je ne sais plus quoi faire."

Vidéo. Douleurs de règles : les conseils d'une ostéopathe pour soulager

Une conséquence du stress lié à la pandémie ?

Au bout de quelques mois, la jeune femme a consulté sa gynécologue afin d'essayer de comprendre le phénomène. "On a fait une batterie de tests, des échographies, tout le toutim pour vérifier que je n'avais pas un autre problème. A priori, tout va bien, je suis juste totalement déréglée. Et vu que la situation est encore toute nouvelle, difficile de trouver des informations, de comprendre ce qui ne va pas."

L'idée avancée par sa gynéco ? Le stress. Plusieurs spécialistes de la santé l'ont en effet affirmé : entre les changements de rythme imposés par les différents confinements, plus le stress de tomber malade, sans parler du stress imposé par la maladie en elle-même, le corps peut perdre ses repères. "Elle m'a expliqué que, comme je ne prenais pas de contraceptif, n'importe quel bouleversement pouvait perturber mes cycles menstruels." Ces derniers sont en effet déclenchés par beaucoup d'hormones reliées à l’hypothalamus, une région du cerveau qui peut entraver ou booster leur sécrétion en cas de stress physique ou psychologique, et donc perturber l'arrivée mais aussi le volume des menstruations. D'ailleurs, à l'heure actuelle, aucune étude n'a évoqué les perturbations menstruelles dues à la maladie.

Toutefois, le cas de Laura n'est pas isolé. Sandrine, elle, n'a pas été malade, mais le stress entraîné par le Coronavirus a définitivement eu un impact sur son cycle menstruel : "Depuis mars de l'an dernier, aucun de mes cycles n'est régulier. J'ai 2 semaines de règles avec une semaine de répit entre, ou 3 jours de règles, une pause d'une semaine et hop, quatre jours de règles. C'est la loterie. J'ai toujours eu des règles hyper abondantes et hyper douloureuses (mais pas d'endométriose) et c'est vraiment pire depuis un an." Aujourd'hui, la situation est telle qu'elle envisage de reprendre une contraception, 10 ans après avoir arrêté la pilule, afin de retrouver un cycle plus homogène et moins contraignant.

Vidéo. Les effets de la pilule sur la santé mentale

Le vaccin et les règles, un impact prouvé

Si la question du réel impact du Covid-19 sur les menstruations se pose encore, celle de l'impact du vaccin, elle, a été résolue. La marque de sextoys Womanizer a mené une vaste étude sur le sujet, et l'affirme : "Les effets secondaires courants des vaccins sont connus et ont déjà été discutés en détails à de multiples reprises. Cependant, un effet secondaire non-négligeable a été oublié : l’impact sur les menstruations. Bien que cet effet secondaire puisse potentiellement toucher la moitié de la population, il n'a guère été mentionné. Récemment, le Dr Kate Clancy, anthropologue médicale américaine, a partagé sur Twitter son expérience personnelle vécue après sa vaccination : des règles anormalement abondantes."

L'expérience ayant été partagée par de nombreuses personnes menstruées, la marque a mené son enquête sur 552 participant·e·s ayant déjà reçu leur première injection de vaccin. Le bilan ? Chez 31 % d'entre elles, les règles étaient plus abondantes que d'habitude, et 29 % ont déclaré que leurs règles étaient plus douloureuses que d'habitude. Enfin, pour environ 22 %, le début des menstruations a été retardé de quelques jours. La question qui se pose désormais est donc la suivante : la situation va-t-elle se reproduire, voire s'aggraver à l'occasion de la seconde injection ? Ou celle-ci pourrait-elle au final permettre de "régulariser" les cycles menstruels des personnes concernées ? Laura, elle, mise sur la seconde option : "Après un mois de retard, mes dernières règles sont arrivées juste après ma primo-vaccination. Maintenant, j'attends la suite, et j'espère sincèrement que ça va aller mieux après, parce que là, c'est vraiment insupportable."

A LIRE AUSSI

> Précarité menstruelle : éponges, gant de toilette... Par manque d'argent, les femmes improvisent des protections menstruelles

> La lingerie menstruelle a-t-elle vocation à être sexy ?

> En cas de règles douloureuses, masturbez-vous !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles