Le régime à base de plantes de Beyoncé serait “dangereux”, d’après les experts

Beyonce Knowles lors du Coachella Valley Music And Arts Festival de 2018. [Photo: Getty]

Un régime adopté par Beyoncé serait “dangereux”, d’après un grand spécialiste de la nutrition au Royaume-uni.

La chanteuse de 37 ans a confié avoir adopté ce régime alimentaire à base de plantes à l’approche de sa performance au festival de Coachella 2018.

Le mois denier, Marco Borges, coach de Beyoncé et fondateur de 22 Days Nutrition a partagé une vidéo promotionnelle sur le compte Instagram officiel du régime, en incluant des images de la star internationale.

Le programme de 22 jours, disponible sur le site internet 22 Days Nutrition, coûte 11,50 £ (environ 12,50 euros).

Mais, les experts de “British Association for Nutrition and Lifestyle Medicine” affirment que le programme pourrait entraîner des problèmes de santé chez certains.

Cela peut être dangereux chez les personnes lambda qui n’ont pas accès à une équipe de nutritionnistes et de coachs comme Beyoncé”, confie le nutritionniste Daniel O'Shaughnessy sur le programme de Victoria Derbyshire sur la BBC.

Le régime alimentaire de Beyoncé

Beyoncé a elle-même résumé son expérience dans le documentaire “Homecoming” en confiant que le régime n’incluait “pas de pain, de glucides, de sucre, de produits laitiers, de viande, de poisson, d’alcool… et j’ai faim”. Elle a adopté ce régime pendant un total de 44 jours, tout en suivant un programme physique exigeant.

Le régime fournit 1 400 calories par jour, d’après le programme de la BBC, ce qui est bien en dessous des recommandations du NHS (2 000 calories pour les femmes et 2 500 pour les hommes).

Daniel O'Shaughnessy a précisé : “Cette [consommation de calories] est assez faible, et les personnes qui adoptent ce régime vont se sentir fatiguées et épuisées, surtout s’il est en plus nécessaire de faire de l’exercice”.

Plus tôt dans l’année, la nutritionniste Jenna Hope s'était confiée sur le régime que Beyoncé avait suivi pour perdre du poids suite à l’accouchement de ses jumeaux Rumi et Sir en 2017.

Jenna Hope avait ainsi confié que les personnes qui adoptaient ce régime risquaient de souffrir de carences en nutriments, comme la vitamine B12, le fer, la vitamine D, les oméga-3 et l’iode.

Elle s’inquiétait particulièrement pour les jeunes mamans qui suivaient ce régime, ce qui était le cas de Beyoncé à l’époque.

“Le régime est particulièrement dangereux pour les jeunes mamans qui ont des besoins nutritionnels plus importants pour que leur corps guérisse suite à l’accouchement”, a confié J. Hope à Yahoo UK.

“Le fer est particulièrement important suite à la grossesse, cette dernière étant associée à une perte de sang importante, et les oméga-3 sont essentiels pour la production d’hormones qui soutiennent les processus du corps pendant l’accouchement et après”.

Il est également crucial d’avoir un minimum d’énergie disponible pour allaiter.

“L’allaitement peut brûler jusqu’à 400 calories par jour, ce qui s’ajoute aux besoins énergétiques habituels”, confie-t-elle.

Francesca Specter