Le vaccin contre le Covid-19 pourrait-il être obligatoire au travail ou à l'école?

Sandra Lorenzo
·Journaliste responsable de la rubrique LIFE, Le HuffPost
·1 min de lecture

COVID - Le vaccin n’est pas encore là, mais il est dans tous les esprits et engendre autant d’espoirs que de craintes. D’autant plus que les laboratoires communiquent au quotidien sur la prochaine disponibilité du précieux sésame. Que l’on soit convaincu, méfiant ou carrément réticent à l’idée de se faire vacciner contre le Covid-19, la question de rendre obligatoire un tel geste se pose désormais clairement.

Les politiques se sont déjà emparés du sujet, comme le montre la vidéo en fin d’article. Yannick Jadot, Gérard Larcher ou encore Aurélien Pradié penchent en faveur d’une obligation vaccinale, de même que Valérie Pécresse. D’autres se montrent plus réticents, comme Michèle Rivasi ou Marine Le Pen.

Les sondages ont aussi rendu leur sentence au pays où la méfiance à l’égard des vaccins est la plus répandue au monde. La dernière enquête sur la question, en date du 12 novembre, avance ainsi que face à ce vaccin anti-Covid, 60% des Français sont contre l’obligation vaccinale.

Dans les faits, comment pourrait s’établir une telle mesure? Depuis le mois d’avril, une capture d’écran largement partagée sur les réseaux sociaux, notamment cet été, assurait que l’état d’urgence sanitaire pouvait permettre d’obliger toute la population à se soumettre à une vaccination. Il s’agit en fait d’un article québécois portant sur la législation de cette région. En France, l’état d’urgence sanitaire qui court jusqu’au 16 février 2021 n’a pas de conséquence sur la politique vaccinale.

Comme l’explique l’Ordre des ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.