Leapmotor : comment ce constructeur auto méconnu a-t-il séduit le groupe Stellantis ?

Le constructeur automobile Leapmotor est sous les feux des projecteurs après avoir signé un accord avec le géant Stellantis autour de ses voitures électriques. Pourquoi ce constructeur chinois intéresse-t-il autant ?

Le groupe Franco-italo-américain Stellantis a-t-il misé sur le bon partenaire en choisissant de s’allier à Leapmotor ? La réponse à cette question ne pourra se vérifier concrètement que dans quelques années. Il faudra du temps pour que l’ensemble des volets de l’accord signé le 26 octobre entre Stellantis et Leapmotor soient exploités par les deux partenaires.

En attendant, se pose la question de la légitimité de ce constructeur chinois encore méconnu en Europe. Leapmotor n’a jamais vraiment attiré l’attention à l’international avec ses voitures électriques et ses technologies. Pour autant, ce n’est pas parce que l’entreprise ne fait pas les gros titres des médias que l’entreprise n’offre pas des avancées technologiques intéressantes.

Beaucoup d’avancées en à peine 7 ans d’existence

Leapmotor a une histoire assez courte. L’entreprise chinoise n’a vu le jour qu’en 2015. C’est seulement à partir de 2018 que l’on va entendre parler des premiers développements de Leapmotor sur l’intelligence artificielle dédiée à la conduite autonome.

Le premier véhicule électrique de la marque est apparu sur le marché chinois en 2019, avant de disparaître en 2021. Depuis, 3 autres modèles ont rejoint les routes et un nouveau concept va bientôt entrer en phase de production. Leapmotor a décidé de viser essentiellement le segment des voitures électriques chinoises de 20 000 à 40 000 euros,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Leapmotor C11 sur le salon de Munich // Source : Raphaelle Baut