Publicité

Leeds-Newcastle: un supporter entre sur le terrain et s'en prend à Eddie Howe

Leeds-Newcastle: un supporter entre sur le terrain et s'en prend à Eddie Howe

Fin de match tendue entre Leeds et Newcastle. Le match d'ouverture de la 36e journée de Premier League a été ce samedi le théâtre d'un festival offensif, avec quatre buts (2-2), mais aussi une drôle de scène dans le temps additionnel.

Alors que le chronomètre affichait la 94e minute, un supporter a fait irruption sur la pelouse d'Elland Road pour invectiver Eddie Howe, l'entraîneur des Magpies. L'individu a accroché le bras du technicien avant de le bousculer. Rapidement attrapé par le staff et la sécurité, ce fan a été évacué du terrain et le jeu a pu finalement reprendre. En fin d'après-midi, Leeds a confirmé dans un communiqué avoir identifié et arrêté cette personne, "interdite de stade à vie".

Un nul qui n'arrange personne

Malgré un doublé sur pénalty de Callum Wilson, Newcastle n'a pris qu'un point chez le relégable Leeds (2-2), une mauvaise affaire dans la course à la Ligue des champions, samedi lors de la 36e journée de Premier League. Avec quatre points d'avance sur Liverpool, 5e et premier non-qualifié virtuel pour la C1, alors qu'il reste encore trois matchs à jouer pour les deux équipes, les Magpies gardent leur destin en main. Leeds, provisoirement 18e à une unité d'Everton, le premier non-relégable, conserve encore une chance de maintien. Mais les deux équipes ont des raisons d'être frustrées de ce résultat. Les Peacocks avaient pris le meilleur départ dans ce match, ouvrant le score dès la 7e minute par leur capitaine Luke Ayling qui avait repris de près une tête de Weston McKennie repoussée par Nick Pope (1-0).

Une histoire de penalties

A la 27e, après une faute dans la surface de Joelinton, Patrick Bamford avait même eu le 2-0 au bout du pied, mais sa frappe ni assez forte ni assez précise, sur la droite de Pope, avait été repoussée en deux temps par le gardien international. Exactement trois minutes et 23 secondes plus tard, après une faute de Maximilian Wöber sur Alexander Isak, Callum Wilson avait été bien plus efficace pour transformer son pénalty et remettre les deux équipes à égalité (1-1). Newcastle avait ensuite semblé prendre l'ascendant, impression renforcée par un deuxième pénalty à un peu plus de 20 minutes de la fin, lui aussi réussi par Wilson (1-2, 69e). Mais Leeds n'a pas baissé les bras et, sur un corner mal repoussé par la défense de Newcastle, une reprise à l'entrée de la surface par Rasmus Kristensen, déviée par Kieran Trippier, a pris Pope à contre-pied pour une égalisation quasiment inespérée (2-2, 79e). Newcastle va maintenant attendre de voir ce que Liverpool, qui reste sur six succès de rang, fera à Leicester, lundi, avant de recevoir Brighton, autre candidat à l'Europe, jeudi, pour remettre son calendrier à jour.

Article original publié sur RMC Sport