L'enquête pour viol visant Nicolas Hulot classée sans suite pour prescription

© Aurelien Meunier/Getty Images

C'est dans un communiqué de presse, relayé par Franceinfo ce lundi 12 septembre 2022, que le parquet de Paris a annoncé que l'enquête préliminaire ouverte en novembre 2021 à l'encontre de Nicolas Hulot avait été classée sans suite.

L'ancien ministre de l'écologie était visé par des investigations pour des faits de "viol" et "d'agression sexuelle sur mineure".

Lire aussi :

"On savait" : des femmes politiques dénoncent l'omerta autour de Nicolas Hulot

Le documentaire qui a lancé l'enquête

L'enquête prend fin car les faits dénoncés par l'une des accusatrices de Nicolas Hulot sont prescrits. Au total, cinq d'entre elles avaient témoigné dans l'émission Envoyé spécial, diffusée le 25 novembre 2021, évoquant des faits survenus entre 1989 et 2001, rappelle le média du service public. Quatre plaignantes l'accusaient spécifiquement d'agression sexuelle.

L'une des femmes ayant témoigné avait 16 ans lorsque le militant écologiste, assure-t-elle, l'aurait obligée à pratiquer une fellation dans sa voiture à proximité de la Maison de la Radio en 1989, rappelle BFMTV.

La brigade de protection des mineurs de la direction régionale de la police judiciaire avait pris en charge les investigations à la suite du documentaire, sur la base de "faits susceptibles d'avoir été commis à Paris à l'égard d'une victime mineure".

Une autre affaire classée sans suite

Mercredi 24 novembre 2021, veille de la diffusion de l'enquête télévisée menée durant quatre ans, Nicolas Hulot annonçait sur BFMTV qu'il quittait "définitivement" la vie publique, notamment la présidence d'honneur de sa Fondation, lancée en 1990.

En 2018, alors qu'il était ministre d'État, l'hebdomadaire L'Ebdo révélait qu'en 2008, une plainte pour viol avait été déposée à l'encontre de l'ex-ministre par Pascale Mitterrand, petite-fille de François Mitterrand, pour des faits datant de 1997. Là encore, la plainte avait été classée sans suite en raison de la prescription.

Lire aussi :

  • Richard Berry accusé d'inceste par sa fille Coline Berry-Rojtman : l'enquête classée sans suite pour prescription

  • Justice : la prescription profite-t-elle aux agresseurs sexuels ?



Plus de "Société" :