Lens-Metz: injuste, inexplicable... un scénario difficile à avaler pour les Sang et Or

Lens-Metz: injuste, inexplicable... un scénario difficile à avaler pour les Sang et Or

Un seul point après cinq journées. Jamais dans son histoire le RC Lens n’avait présenté un tel bilan à ce stade de la saison. L’édition 2023-2024 du championnat de France de Ligue 1 commence très mal pour le dauphin du Paris Saint-Germain. Et dans quatre jours, la Ligue des champions sera de retour. Que la campagne de rêve la saison dernière semble très loin pour les Sang et Or ! "C’est assez inexplicable", a commenté Florian Sotoca, estomaqué par le manque de réussite de son équipe samedi, contre le promu messin (0-1).

Sotoca: "C’est injuste"

Face à une équipe lorraine venue pour défendre courageusement son but, les Sang et Or ont posé très vite le pied sur le ballon et investi le camp adverse, tirant à 31 reprises (pour 10 tentatives cadrées), contre deux petits tirs pour leur adversaire. Mais c’est bien Metz, orphelin de son meilleur buteur Georges Mikautadze, parti lors du mercato estival, qui a marqué l’unique but de cette partie, en exploitant un ballon perdu au milieu de terrain.

"Ils ont passé une fois le milieu de terrain, mais on a perdu ce match. Oui, ça fait mal. Je pense qu’on a fait de très bonnes choses, il nous a juste manqué de l’efficacité devant le but. Dans le football, quand vous vivez des moments difficiles, il existe des matches comme ça, et aujourd’hui, c’était un soir où rien ne nous a réussi. Cela fait partie du football", a soupiré Florian Sotoca au micro de Canal+. "Ce n’est pas possible de ne pas gagner ce match ce soir. Ce qu’a proposé Metz ce soir, c’est assez fou. C’est injuste." Franck Haise, l’entraîneur, dans son style habituel, tout en retenue, tenait à relativiser la mauvaise passe de son équipe.

Haise: "C'est très difficile"

"Je pense qu’on a fait plein de bonnes choses, a-t-il estimé auprès de Canal+. Il n’y avait vraiment pas photo avec un certain nombre d'occasions. Sur leur seul tir, ils marquent, c’est une période difficile, mais ça fait partie de la vie d'un groupe, d'une l'équipe, d’un club. Je suis plus que déçu de nos résultats, il en manque beaucoup. Pas tant ce soir, mais sur d'autres matches. J’espère qu’on va réussir à mettre tout le monde à un bon niveau, il faut que ça arrive le plus vite possible. Je n’ai pas d’inquiétude sur la qualité de mon groupe, on va continuer à travailler. Quand vous sortez d’un match comme ça, c’est très difficile, mais il n’y a qu’une chose dans la vie des sportifs, c’est de retravailler et de repartir."

Avec quatre revers en cinq journées, les Lensois ont déjà autant perdu que sur l'ensemble du précédent exercice. Ce nouveau revers place les Lensois à la dernière place du championnat, à égalité de points et de différence de buts avec Lyon, qui jouera dimanche (20h45) contre Le Havre. La crise est bien présente à Lens.

"Le mot crise, c'est difficile. Bien sûr que les résultats ne sont pas en notre faveur. Je ne dirais pas le mot crise, quand on voit la façon dont on a joué ce soir, a estimé le gardien et capitaine de Lens Brice Samba. On va rester fort, la tête haute, pour tous ensemble sortir de là. On est dans une grosse zone de turbulence, à nous de rester calmes. Quand on a un peu moins de confiance, quand tu enchaînes les mauvais résultats, ce n'est pas facile. Le groupe est fait, donc il n'y a que nous qui pouvons sortir le RC Lens de cette situation. L'année dernière, tout roulait, là c'est beaucoup plus difficile. On ne pense pas à la Ligue des champions, on pense match après match. La réussite nous fuit énormément en ce moment, à nous de changer cela pour que ça aille mieux."

Article original publié sur RMC Sport