Leonardo DiCaprio roule pour le prince Harry : cette cause à laquelle l'acteur est sensible

·2 min de lecture

Un an après son arrivée à Los Angeles, le prince Harry commence à avoir quelques copains sur place. L'un d'entre eux s'appelle Leonardo DiCaprio, et il a été attiré par l'engagement écolo du mari de Meghan Markle.

Ce n'est pas parce qu'il continue de se ballader en jet privé, à chaque tournoi de polo que le prince Harry n'est pas un fervent écologiste. Celui qui a fait la promesse de n'avoir que deux enfants avec Meghan Markle, pour limiter au maximum son empreinte carbone, a lancé une action le 14 octobre dernier.

Une tribune pour sauver son sanctuaire

Avec le militant écologiste et poète namibien Reinhold Mangundu, ils ont publié une tribune dans le Washington Post, pour protester contre le forage pétrolier en Afrique, près de la rivière Okavango. Très attaché au continent africain, qui fut son sanctuaire à la disparition de Lady Diana, et qui fut également le théâtre de sa romance avec sa femme, le prince Harry a alerté contre les danger d'une exploitation pétrolière, dans une zone clée.

Parce que la rivière Okavango, c'est un réseau de systèmes fluviaux traversant l'Angola, le Botswana et la Namibie, qui alimente en eau près d'un million de personnes ainsi que la population faunique de la région. Elle comprend le delta de l'Okavango qui est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO connu pour sa biodiversité. Et en s'installant à cet endroit, depuis la fin de l'année 2020, la compagnie canadienne Reconnaissance Energy Africa (ReconAfrica) prend le risque d'y faire une marée noire, qui serait catastrophique.

Les stars américaines s'engagent à ses côtés

Cette «région déjà confrontée aux abus d'exploitation, au braconnage et...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles