Les amateurs de bière vont être ravis ! Cette boisson populaire serait "très, très bonne pour la santé", d’après un scientifique

Getty

Les amateurs de bière vont être ravis ! Certaines marques de cette boisson populaire seraient "très, très saines", d’après un expert.

Un scientifique de l'université d'Amsterdam considère que les bières belges fortes, comme Hoegaarden, Westmalle Tripel et Echt Kriekenbier, stimulent les bactéries intestinales.

Le processus de double fermentation de ces bières produirait des acides qui tuent les "mauvaises bactéries".

Il ne s’agit pas d’une excuse pour se lâcher, mais le scientifique précise que boire une bière par jour serait bénéfique.

La plupart des bières vendues dans les pubs du Royaume-Uni ne sont fermentées qu’une seule fois, rapporte The Independent. Répéter le processus crée une saveur moins sucrée, tout en augmentant la teneur en alcool.

Cette deuxième fermentation introduit également une nouvelle souche de levure qui pourrait être à l’origine des acides "tueurs de bactéries".

Le professeur Eric Claassen s’est exprimé lors d'un événement organisé par la société de boissons probiotiques Yakult : "On obtient une bière plus forte qui est très, très saine".

"Il ne s’agit pas de donner aux gens le feu vert pour boire plus de bière".

"En fortes concentrations, l'alcool est mauvais pour les intestins, mais il serait bénéfique de boire une de ces bières par jour".

Les aliments qui introduisent de bonnes bactéries dans les intestins sont appelés probiotiques. Les exemples les plus courants incluent les yaourts, les aliments fermentés comme le kimchi ainsi que les compléments.

Certaines preuves indiquent que les probiotiques peuvent soulager le syndrome du côlon irritable ou aider à prévenir la diarrhée lors de la prise d'antibiotiques, selon le NHS.

Hoegaarden fait partie des marques de bière qui pourraient potentiellement stimuler les bactéries intestinales, d’après un scientifique.

Les antibiotiques ont pour mission de tuer les agents pathogènes, mais peuvent également éliminer certaines "bonnes bactéries" intestinales, permettant ainsi aux "mauvais bactéries" de s'épanouir.

Les mérites des probiotiques sont vantés depuis des siècles.

"Au Moyen Âge, on fabriquait de la bière car l'eau n'était pas potable", a déclaré le professeur Claassen.

"La levure détruisait les mauvaises bactéries dans l'eau, et il était donc beaucoup plus sûr de boire de la bière que de l'eau", rapporte The Telegraph.

La pasteurisation de la bière pour tuer les agents pathogènes et prolonger sa durée de conservation signifie que la bière peut rarement être qualifiée de probiotique aujourd'hui.

Les scientifiques recommandent aux personnes qui souhaitent stimuler leurs "bonnes bactéries" de ne pas abuser.

L'abus d’alcool est associé à 7 différents types de cancer, ainsi qu'aux maladies du foie, aux accidents vasculaires cérébraux et même à la démence.

Le professeur Claassen recommande une bière par jour, mais DrinkAware conseille de ne pas boire d’alcool du tout plusieurs jours par semaine.

Les probiotiques peuvent être intégrés à l’alimentation de manières moins risquées. Ils sont généralement considérés comme sûrs, mais il s’agit d’"aliments" et non de médicaments, et ils ne sont donc pas soumis aux mêmes tests rigoureux que les médicaments.

Quant aux compléments, on ne peut pas garantir que la "dose" de probiotiques indiquée sur l'étiquette soit authentique ou survive dans le tube digestif.

Il pourrait également y avoir une "énorme différence" entre les probiotiques qui semblent efficaces dans le cadre de tests cliniques et les compléments ou yaourts en magasin, précise le NHS.

Consommer plus de prébiotiques serait également bénéfique. Ces ingrédients alimentaires indigestes, comme les fibres dans les fruits et légumes, agissent comme des "engrais" et stimulent la croissance de bonnes bactéries dans les intestins.