Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire ne sont pas un désastre !

Netflix enchaîne décidément les sorties de nouvelles séries. Et cette fois-ci, la plateforme propose un programme familial, à l’ambiance particulièrement sombre : une adaptation de la saga littéraire Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire. Une série qui va séduire petits et grands.

© Joe Lederer/Netflix

Il y a quelques mois, l’annonce du projet avait fait grand bruit : Netflix voulait donner une troisième vie aux Orphelins Badelaire, héros des livres de Daniel Handler (alias Lemony Snicket). Les romans, sortis entre 1999 et 2006, avaient déjà eu droit à une première adaptation cinématographie. Le film, qui mettait notamment en scène Jim Carrey, Meryl Steep et Jude Law, avait du potentiel et a reçu un bel accueil… Mais a rapidement été oublié.

 

Les Orphelins Baudelaire, la série

Résultat : Netflix lui donne une nouvelle vie, sous forme de série, cette fois-ci. L’intrigue reste la même : Violette, Klaus et Prunille, trois enfants très doués, se retrouvent orphelins. Ils ont perdu leurs parents dans l’incendie qui a ravagé leur demeure, et se retrouvent donc sous la tutelle du comte Olaf. Malheureusement, ce sinistre personnage ne veut qu’une chose : mettre la main sur leur héritage, et se débarrasser d’eux…

Pour adapter les livres de façon fidèle, Netflix a décidé de consacrer à chaque roman deux épisodes. Du moins, c’est ce que l’on a pu constater sur les quatre premiers épisodes dévoilés en avant-première à la presse. Résultat ? On retrouve plusieurs détails de chaque histoire, avec très peau (voire pas du tout) d’omissions. Ce qui devrait ravir tous ceux qui avaient dévoré les livres.



 

Les Orphelins Baudelaire : une vraie belle réussite

Dès les premières secondes du générique (interprété par Neil Patrick Harris lui-même !), on se plonge dans l’univers, qui nous rappelle que l’on ferait peut-être mieux de trouver quelque chose de plus joyeux à regarder. L’esthétique de la série reste dans ce thème un peu lugubre, malgré quelques notes de couleur ici et là. Elle n’est pas sans rappeler l’oeuvre de Tim Burton, qui semble ici être l’une des inspirations principales.

© Joe Lederer/Netflix

Quant au casting, que dire ? Neil Patrick Harris s’impose comme le digne successeur de Jim Carrey, et utilise tout son talent pour donner vie aux multiples facettes du comte Olaf, grand adepte des déguisements et des discours grandiloquants. Mais les vrais héros de cette histoire sont les trois enfants, et en particulier, les interprètes de Klaus et Violette. Si Louis Hynes n’en est qu’à l’un de ses touts premiers rôles, vous avez peut-être déjà vu Malina Weissman. Elle est notamment l’interprète de Kara Zor-El jeune.

La bonne nouvelle ? Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire ont déjà été renouvelées pour une saison 2. Ils n’ont donc pas fini de nous impressionner. La saison 1 est quant à elle déjà disponible sur Netflix.