L'Espagne pourrait devenir le premier pays européen à accorder des congés menstruels

"On devrait permettre à une femme aux règles très douloureuses de rester à la maison". Voilà ce qu'a déclaré la secrétaire d'État à l'égalité femmes/hommes et aux violences sexistes espagnole, Angela Rodriguez. L'Espagne, déjà en pointe pour la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, pourrait ainsi devenir le premier pays d'Europe à proposer aux employées des congés menstruels, destinés à toutes celles qui souffrent de "règles douloureuses handicapantes".

Combler un manque, lutter contre les inégalités entre les sexes, mais aussi garantir aux femmes une meilleure santé menstruelle, voilà l'intention de ce projet politique et féministe. Les congés en question pourront s'étendre jusqu'à trois jours d'arrêt de travail par mois. Le gouvernement espagnol pourrait approuver cette loi lors d'une réunion le 17 mai prochain.

Selon Angela Rodriguez, si des congés sont acceptés pour des hommes souffrant de fièvre ou de maux de tête sévères (notamment), il serait aberrant que des femmes, souffrant d'identiques maux dans le cadre de leurs menstruations, n'en bénéficient pas.

"Nous ne parlons pas d'un léger inconfort"

"Il est important de préciser ce que sont des règles douloureuses : nous ne parlons pas d'un léger inconfort, mais de symptômes graves comme de la diarrhée, des maux de tête sévères et de la fièvre", explique la ministre au journal El Periodico.

En Egypte, la société Shark and Shrimp devenait en 2019 la première...

Lire la suite


À lire aussi

Ce ministre japonais est le premier à s'autoriser un congé paternité
Quels sont les pays européens les plus "LGBT-friendly" ?
Dans quels pays européens pourra-t-on voyager cet été ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles