L'essence au plomb, c'est terminé !

·1 min de lecture

Le lundi 30 août, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a annoncé la fin de l’essence au plomb dans le monde entier. “Une étape majeure” qui permet de sauver 1,2 million de vies et d’économiser 2 400 milliards de dollars rapporte le média France Info. L’Algérie était le dernier pays à en avoir recours. Mais ils ont écoulé les derniers stocks le mois dernier, précise le PNUE.

"Cela montre clairement que si nous pouvons éliminer progressivement l'un des combustibles polluants les plus dangereux du XXe siècle, nous pouvons éliminer absolument tous les combustibles fossiles" explique Thandile Chinyavanhu, chargée de campagne à Greenpeace au média France Info.

Le média Ça m’intéresse rapporte une annonce qui marque encore les esprits et résonne toujours dans le temps actuel. Celle d'Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies. Il avait déclaré : “La fin de l’utilisation de l’essence au plomb dans le monde va permettre d’éviter plus d’un million de morts prématurées chaque année, des crises cardiaques aux cancers. Cela protégera aussi les enfants dont le QI est altéré par l’exposition au plomb.”

Même si la route vers une dépollution totale des énergies fossiles est encore longue, c’est une bonne nouvelle pour les hommes et l’environnement. Cela nous permettra de respirer un peu moins d’air pollué… Mais restons quand même vigilants, car l’ONU maintient que la pollution atmosphérique donne la mort à plus de 7 millions de personnes chaque année. Un chiffre affolant qui ne doit surtout pas être pris à la légère.

À découvrir : Avec l'été, le prix du carburant monte en flèche

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles