L'ex-archevêque de Paris visé par une enquête pour agression sexuelle

© Getty Images

Une enquête préliminaire a été ouverte début décembre pour agression sexuelle sur personne vulnérable après un signalement du diocèse de Paris sur l’ancien archevêque de Paris Michel Aupetit, alors que l’Église catholique est secouée depuis plusieurs années par des affaires de violences sexuelles.

Selon BFMTV, l’ancien archevêque de Paris, Michel Aupetit, aurait entretenu une liaison avec une personne vulnérable faisant l’objet d’une mesure de protection judiciaire. Les enquêteurs doivent notamment examiner des « échanges de mails » entre le religieux et cette femme, dont le consentement apparent devra être confirmé au regard de sa santé mentale.

Les investigations ont été confiées à la Brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP), a indiqué le parquet de Paris. « On n’a absolument pas connaissance d’une plainte, donc on ne peut donner aucune indication sur ce sujet », a de son côté déclaré Me Jean Reinhart, avocat de Michel Aupetit.

Dans un communiqué reçu mardi soir, le diocèse de Paris « confirme avoir adressé un signalement et précise - ainsi qu’il l’a indiqué au parquet de Paris - qu’il n’est pas en mesure de vérifier si les faits en cause sont avérés, ni s’ils constituent une infraction ». « Le signalement - qui ne comportait pas la qualification d’agression sexuelle - a été réalisé » afin que « toutes les vérifications nécessaires puissent être effectuées par la justice, en cohérence avec le protocole signé en 2019 entre le diocèse et le parquet de Paris », ajoute le diocèse.

Une figure très contestée

Fin novembre 2021, Mgr Aupetit avait présenté sa démission au pape François, qui l’avait aussitôt acceptée, après que plusieurs journaux lui avaient prêté une...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi