L'expression "boire un canon" a-t-elle des racines militaires ?

·1 min de lecture

Stéphane Bern propose chaque jour, dans Historiquement vôtre avec Matthieu Noël, de partir à la découverte de ces expressions que l'on utilise au quotidien sans forcément connaître leur origine. Vendredi, l'animateur nous explique les racines de l'expression "boire un canon", qui désigne à l'origine une unité pour mesurer le vin. L'expression s'installera durablement dans le langage populaire à partir du 19e siècle. 

Il arrive souvent d'entendre certains donner rendez-vous à des amis pour "boire un canon". Une expression dont le sens se rapproche beaucoup de "boire un coup". Mais saviez-vous que cette expression tire son origine du 16e siècle ? À cette période, c'était une véritable unité de mesure pour le vin qui correspondait à un seizième de pinte, soit 6 centilitres. Les verres à l’époque avaient cette exacte contenance. Aujourd’hui, ils ont une contenance plus proche de 9 ou 20 centilitres, selon chez qui vous êtes invité. 

>> Retrouvez toutes les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern tous les jours de 16h à 18h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Cul sec

Au 19e siècle, l’expression "boire un canon" s’impose : elle signifie boire un simple verre de vin, quand on disait "boire un canon soviétique", c’était du vin rouge, et quand on utilisait le verbe canonner… c’est qu’on enchainait les petits canons. 

Aujourd’hui, en Irlande, on dit "boire une jatte". Aux États-Unis, l'expression utilisée est "to knock one back", qui veut dire : "On s’en tape un....


Lire la suite sur Europe1