L'huile d'olive italienne s'épuise face au changement climatique

Selon la Coldiretti, la principale organisation représentative du secteur agricole en Italie, la production nationale d'huile d'olive pour 2023 sera de 290.000 tonnes, contre 315.000 tonnes en 2022.

Alan Risolo a sa tête des mauvais jours en contemplant ses oliviers dégarnis, à une quarantaine de kilomètres au nord-est de Rome : leurs branches devraient ployer sous le poids des olives, mais cette année le changement climatique a ruiné sa récolte. "La production a chuté de 80%", confie avec amertume cet agriculteur barbu de 43 ans installé dans la région de la Sabina, où les oliviers centenaires, voire millénaires, dominent le paysage à perte de vue depuis l'époque romaine.

"Depuis quelques années, notre territoire souffre vraiment fortement du changement climatique", déplore-t-il, évoquant notamment les "pluies diluviennes" et "périodes de chaleur très longues se prolongeant tout l'automne". Pour illustrer son propos, il montre une branche ne comptant que quelques olives racornies.

Non loin de là, au moulin à huile "OP Latium", situé en contrebas de la bourgade de Palombara Sabina, les ouvriers s'affairent malgré tout pour transformer en huile la maigre récolte : les olives sont lavées, concassées et transformées en une pâte verdâtre d'où est extraite la précieuse huile extra-vierge au parfum intense.

"En avril et mai, qui sont les mois du pic de la floraison, nous avons eu de fortes pluies qui ont lessivé le pollen, avec pour résultat l'absence de fruits", explique à l'AFP Stefano Cifeca, ingénieur agronome responsable de la qualité dans ce moulin équipé de matériel dernier cri au service des producteurs de la région.

"Le changement climatique qui est devenu plus grave dans notre région"

La Sabina n'est pas la seule touchée : tout le centre et le nord de la péninsule a vu sa production s'effondrer. La production nationale a été sauvée par la région des Pouilles (le talon de la Botte italienne), qui représente la moitié de l'huile italienne, et la Calabre (la pointe de la Botte). Selon la Coldiretti, la principale organisation représentative du secteur agricole en Italie, la production nationale d'huile d'olive pour 2023 sera de 290.000 tonnes, contre 315.000 t[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi