Le lien confirmé entre les nitrites de la charcuterie et le cancer du côlon

Liaisons dangereuses. Un nouveau rapport scientifique de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) – qui sera dévoilé le 12 juillet – pointe une corrélation entre les nitrites présents dans la charcuterie et la fréquence d’apparition du cancer du côlon. Les nitrites sont des conservateurs qui donnent au jambon sa couleur rose.

Le Journal du dimanche (JDD) a consulté cet avis scientifique (source 1) en avant-première et établit l’existence d’un lien entre la consommation de charcuteries avec des nitrites et l’apparition de ce cancer. Ainsi, l’Anses recommande "de réduire l’exposition de la population par des mesures volontaristes, en limitant l’exposition par voie alimentaire". Cela dans un objectif de "sécurité sanitaire".

Revoir les doses journalières admissibles

Ce n’est pas la première fois que les nitrites sont pointés du doigt. D’ailleurs, la charcuterie est classée cancérogène pour l’Homme par l’Organisation mondiale de la Santé. En 2018, l’OMS avait estimé que près de 4 000 cas de cancers du côlon étaient attribuables à la consommation de charcuteries en France. Grâce à l’analyse des données bibliographiques, les scientifiques ont pu confirmer l’existence d’un lien avec les nitrites. "De nouvelles études épidémiologiques montrent qu’ils augmentent le risque de cancer", martèlent les chercheurs.

Les scientifiques ont conclu que le risque n’était pas uniquement lié à la présence des nitrites mais à l’interaction...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles