Ligue 1: avec un grand Mbappé, le PSG surclasse Lens et lance vraiment sa saison

Ligue 1: avec un grand Mbappé, le PSG surclasse Lens et lance vraiment sa saison

Le Paris Saint-Germain tient sa première victoire cette saison. Le champion de France en titre a facilement dominé (3-1) son dauphin, le Racing Club de Lens, ce samedi, au Parc des Princes, lors de la 3e journée de Ligue 1.

Parfois oublié par ses partenaires sur le front de l’attaque parisienne en première période, Marco Asensio a ouvert le score juste avant la pause (45e). Trouvé en première intention par le jeune Warren Zaïre-Emery - monstrueux par ailleurs, du haut de ses 17 ans -, Marco Asensio a contrôlé, puis s’est orienté dans le sens du but avant d’enrouler du pied gauche une frappe imparable, inscrivant par la même occasion son premier but de la saison sous ses nouvelles couleurs.

Proche de trouver l’ouverture à deux reprises dans le premier acte, Kylian Mbappé a corsé l’addition au retour des vestiaires pour le PSG (53e) et plié la rencontre dans le temps additionnel (90e+1). L’attaquant international parisien a inscrit son 150e but en Ligue 1 à la conclusion d'une très belle sortie de balle rapide des Parisiens d’un tir puissant du droit, sur un service de Lucas Hernandez. Il a connu davantage de réussite pour inscrire le doublé, son 151e but donc, au terme d'un ultime mouvement collectif de grande qualité déployé par le Paris Saint-Germain.

Comme ce fut le cas la saison passée, le RC Lens a posé des problèmes aux Parisiens, contrariés en première période par le pressing et l’agressivité des joueurs de Franck Haise, mais sans parvenir à se montrer suffisamment dangereux pour se créer de véritables occasions de buts à même de faire douter le PSG.

Paris a haussé le ton en seconde période, Lens a décliné

En difficulté sur attaque placée, ce que Luis Enrique a parfois semblé regretter, en piquant des colères sur son banc de touche, devant le manque de maîtrise de son équipe, le Paris Saint-Germain s’est rassuré sur attaque rapide. Et si son jeu a longtemps pu paraître stéréotypé, quand il consistait à trouver quasiment exclusivement Kylian Mbappé ou Ousmane Dembélé, qui s’est régalé sur le côté droit (mais peine encore dans la finition), le club de la capitale a procédé à quelques réajustements nécessaires à la pause pour gagner en maîtrise et en dangerosité. Jeu en une touche, justesse dans les transmissions, intensité à la récupération... à l’image de Vitinha, beaucoup plus tranchant et inspiré dans ses initiatives, les Parisiens ont haussé le ton en seconde période.

Les Parisiens ont présenté un ensemble beaucoup plus homogène, là où le collectif lensois a perdu de sa vigueur et de sa cohérence après le but du break, qu’il a eu du mal à digérer. Après deux matches nuls qui ne reflétaient pas forcément l’étendue de sa domination, surtout à Toulouse (1-1), le Paris Saint-Germain a répondu présent dans le premier choc de la saison, qui commence très mal pour le RC Lens (1 nul, deux défaites). La dynamique est négative pour les Sang et Or, qui se déplaceront en plus à Monaco (leader du championnat) le week-end prochain (samedi 2 septembre, à 21h). Le Paris Saint-Germain ira lui rendre visite à une autre équipe mal en point, l’Olympique Lyonnais, dimanche 3 septembre, au Groupama Stadium.

Article original publié sur RMC Sport