Ligue 1: Troyes officiellement relégué en Ligue 2, trois relégués sur quatre déjà connus

Ligue 1: Troyes officiellement relégué en Ligue 2, trois relégués sur quatre déjà connus

Troyes est officiellement relégué en Ligue 2 après sa défaite à Rennes (4-0), dimanche lors de la 35e journée de L1. L'Estac (19e), virtuellement condamnée depuis plusieurs journées, compte 12 points de retard sur le premier non relégable, Auxerre (16e), et il ne reste que trois matches, soit neuf points à prendre.

Six descentes en Ligue 2 sur 11 participations en Ligue 1

Le club de l'Aube était dans la zone de relégation depuis des semaines et ne se faisait que peu d'illusions concernant son maintien. Arrivé le 23 novembre dernier sur le banc de l'ESTAC, Patrick Kisnorbo n'a pas réussi à relever la barre et signe même un terrible bilan: 20 matchs, 1 victoire, 5 matchs nuls et 14 défaites.

Comme le note Stats Foot, l'ESTAC est relégué pour la 6e fois en 11 participations en Ligue 1 et est donc le seul club à avoir vécu plus de descentes que de maintiens parmi ceux comptant 10 saisons minimum dans l'élite. C'est le troisième club de Ligue 1 à être relégué cette saison, après Angers et Ajaccio. Les Corses ont eux aussi appris leur descente en Ligue 2 ce week-end, après une défaite 5-0 face au PSG.

"Ça fait longtemps qu'on est dans la déception"

Capitaine de l'ESTAC, Adil Rami ne s'est pas montré très surpris par cette relégation, interrogé au micro de Prime Video: "Ça fait longtemps qu'on est dans la déception, donc c'est une continuité. Il n'y a rien qui va pour nous. On ne va pas se chercher des excuses, mais ça fait longtemps qu'on est dans des moments négatifs, ça continue sur les buts qu'on prend. Ça va du tac au tac, ça part dans tous les sens, sur des buts même pas souhaités par Rennes... Pourtant ils ont dominé, ils ont eu des actions, mais trois buts sur quatre ça vient d'un grand n'importe quoi de notre part. C'est de la malchance. J'ai connu des moments où tu as la chance du champion, où tu gagnes grâce à des coups du sort comme aujourd'hui. Mais donc aujourd'hui il faut l'accepter, c'est aussi le sport. Il y a pire dans la vie."

Interrogé pour savoir s'il allait continuer au club la saison prochaine, il s'amuse de la question: "Où ça? Avec Amazon ou avec Troyes? Sincèrement je ne sais pas. Il faut que je digère, que j'accepte cette déception, je verrais ensuite, chaque chose en son temps."

"Le problème c'est vraiment l'état d'esprit"

Gauthier Gallon n'était pas forcément surpris lui non plus, mais déplore l'état d'esprit collectif à la fin de ce match contre le Stade Rennais: "On le savait depuis un petit moment. On était préparé à ça. C'est plus l'attitude qui me déçoit. Tu joues en Ligue 1, dans des beaux stades, face à de belles équipes et ce que tu montres à la fin de la deuxième période, c'est catastrophique. J'avais besoin d'évacuer après le 2e but, je fais un super arrêt et je vois que personne ne suit derrière. Ca fait 2-0. C'est à l'image de ce qu'on démontre ces derniers temps en terme de mentalité. C'est ce qu'on a montré toute la saison."

Pour lui, la seule solution pour remédier à cette mauvaise série, c'est "le travail". "J'essaie de me motiver chaque début de semaine pour performer le week-end, parce qu'on ne sait pas de quoi l'avenir sera fait, à Troyes ou ailleurs. Peut-être que certains ne sont pas dans la même optique dans l'équipe mais bon... Individuellement on a beaucoup de bons joueurs dans cette équipe, je me répète, mais le problème c'est vraiment l'état d'esprit. C'est le collectif qui a failli."

Malgré le triste bilan du coach troyen, Gauthier Gallon lui confirme les propos de sa direction et avance que Patrick Kisnorbo sera bien sur le banc en Ligue 2 la saison prochaine: "Le coach sera là la saison prochaine, il a déjà commencé à préparer ce qui va se passer. On va se poser sur les prochaines semaines pour connaître le projet."

Article original publié sur RMC Sport